Construction d’une centrale hydroélectrique: CFE-Corporate ltd déterminée à illuminer la nouvelle province du Kasaï

La nouvelle province du Kasaï et ses environs seront bientôt illuminés. C’est ce qui ressort d’un contrat de concession signé entre la firme brésilienne CFE-Corporate Ltd et le Gouvernement RD-Congolais, le 26 juin 2015, dans la grande salle de Béatrice Hôtel dans la commune de la Gombe à Kinshasa. Grâce à cette convention paraphée par le directeur exécutif de CFE Corporate Enezio Alves Rosa et le ministre RD-Congolais des Ressources hydrauliques et Electricité Jeannot Matadi Nenga, une centrale hydroélectrique de 100 MW sera construite à Tshikapa, chef-lieu de la nouvelle province du Kasaï. Un ambitieux projet que cette firme brésilienne promet de réaliser dans le délai. Le tout pour le bonheur de la population de ces coins du pays.

Dans pas longtemps, la lumière jaillira dans la nouvelle province du Kasaï et ses environs. Pour y arriver, CFE Corporate ltd ne lésine pas sur les moyens, tant financiers que matériels. Sur fond propre, cette firme brésilienne a déboursé USD 316 millions. Côté début des travaux, pas de temps à perdre. Les premiers coups de pioche, sur la rivière Kasaï dans le site de Lungudi au village de Mayi Munene à 37 km de la ville de Tshikapa, sont prévus pour le mois de septembre. Urgence obligeant, le délai tient compte des besoins. La concrétisation de ce gigantesque projet nécessite une durée de 42 mois. Cerise sur le gâteau, plus de 1200 emplois seront créés en faveur des riverains sans oublier plusieurs réalisations à caractère social. Une véritable preuve de la prise compte des besoins sociaux de base.

Lire aussi  Assainissement : CEPRADYC s’emploie à équilibrer la quantité des déchets kinois  

Rien n’est fait au hasard. Les experts des ministères de l’Energie, des Mines, de l’Environnement, des Travaux publics, de l’Urbanisme et Habitat ainsi que ceux de la Société nationale d’électricité -SNEL- ont pris trois ans pour mener des études de faisabilité de grande envergure.

20150626_160211 20150627_093117

Libéralisation du secteur

Il est important de rappeler que ce contrat de concession est la première du genre depuis la promulgation par le Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, de la nouvelle loi portant libéralisation du secteur de l’électricité pour palier aux faiblesses de l’ancienne loi de desservir les populations en énergie électrique sur toute l’étendue du territoire national. «La loi n° 14/011 du 17 juin 2014 relative au secteur de l’électricité fixe d’une part, les modalités d’exercice du droit d’accès à l’énergie électrique garanti par l’article 48 de la Constitution et d’autre part, édicte en termes des règles des dispositions qui prennent en compte la réalité de gestion rationnelle, efficace et bénéfique pour tous ainsi que de toutes les activités de service public de l’électricité», précise-t-on avant de renchérir: «Les objectifs poursuivis par cette loi sont pertinents. Il s’agit notamment de résoudre les problèmes mis en évidence lors du diagnostic posé par le secteur autour du faible taux d’accès à l’énergie électrique et de l’absence d’un cadre juridique, de rendre performant le secteur et de faire de la RD-Congo une puissance énergétique. Egalement l’obligation de protection de l’environnement pour tous les projets de développement du secteur, l’érection de tout site hydroélectrique ou géothermique en site d’utilité publique inaliénable».

Lire aussi  UNIKIN : la Faculté des sciences dévoile 1 projet innovant aux nouvelles recrues

Serge-Blanchard Matungu

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *