1 an après la fin du projet PARAU, Jean – Michel Dumont s’en va

« … Avec le projet PARAU, nous avons essayé de mettre en place un système qui fonctionne et qui a prouvé son efficacité, car le taux de maladies hydriques avait baissé de 70% dans les communes couvertes par ce projet. On a prévenu les autorités congolaise en avance, on a accepté la demande du Premier ministre de prolonger d’un an le projet, aujourd’hui, nous ne sommes pas content de bisbilles entre la mairie et la primature. C’est vraiment triste ».

C’est par cette phrase exprimant l’indignation que le chef de la délégation de l’Union Européenne en fin mandat à Kinshasa a clôturé sa dernière conférence de presse en RDC. L’expression de la déception de Jean – Michel Dumont, a provoqué un coup de froid pour toute l’assistance.

Cette triste réalité

Après 4 ans et demi de prestations en République Démocratique du Congo, le chef de la délégation de l’Union européenne, Jean – Michel Dumont quitte la RDC. Mais l’image d’un travailleur engagé pour le développement de la République hante toujours les esprits de ceux qui l’ont connu. « C’est grâce à Jean – Michel Dumont que nous avons mis en place le cadre de concertations de la société civile, il s’est engagé personnellement pour que nous puissions nous organiser. Avec les financements de son institution, nous avons construit la Maison de la société civile. Nous éperons que son successeur gardera le même élan », a témoigné Théodore Fumunzanza Gimuanga, Président du Cadre de concertation de la société civile.

Reconnaissant son engagement dans la lutte pour le bien – être social et la protection de l’environnement, Jean – Michel Dumont a reçu le prix « grand ami de la RDC », décerné par la société civile. Il reste l’une des rares personnalités qui a mobilisé plus de 1 million de dollars américains en faveur de la RDC.

Lire aussi  Inondations : Et si l’on prévenait le pire à Kinshasa, que de venir en aide?

Amoureux de la nature, ce fin diplomate c’est démarqué par son implication personnelle dans la mobilisation des fonds nécessaires pour la protection des aires protégées de la RDC et le développement des communautés riveraines. C’est à ce titre, que le chef de la Délégation de l’Union européenne a reçu un cadeau spécial de la part de Green Journalist Network, un réseau de journalistes environnementaux évoluant en RDC. « A chaque fois que nous avions besoin de son expertise, il était toujours disponible. Il est des rares personnes qui connaissent mieux la RDC que les congolais eux-mêmes, c’est pour cela au nom du GREEN JOURNALIST NETWORK, que je coordonne, nous lui avons offert cette peinture pour lui exprimer notre reconnaissance » a expliqué Nounou Ngoy. Coordonnatrice dudit Réseau.

Plusieurs journalistes présents à cette cérémonie d’adieux n’ont pas manqué des mots pour exprimer leur reconnaissance envers ce diplomate. Malou Mbela, journaliste à la Radiotélévision nationale congolais (RTNC), rempile des souvenirs. « J’aime sa lucidité et son esprit ouvert. Il aimait mieux le pays que nous les congolais, c’est un Monsieur qui a aidé le pays notamment en investissant dans le secteur de la justice, la police et l’environnement. Il suffit de comprendre cela par son engagement à voir les acteurs politiques s’engager sur la voie du dialogue. Merci beaucoup à Jean – Michel Dumont pour le service rendu à notre nation », a – t –elle souligné.

Bien avant de clore définitivement son allocution, Jean – Michel Dumont a plaidé pour le maintien du moratoire sur les concessions forestières de la RDC.

Lire aussi  Energies : RDC, une filière durable du bois énergie doit passer par le développement et la promotion des alternatives

Affecté en RDC depuis 2011, le chef de la délégation de l’Union européenne quitte le pays à la fin de son mandat pour son nouveau et dernier mandat au Soudan.

Alfred Ntumba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *