Le Rapac s’active pour la 16ème réunion de PFBC à Kigali

logo-rapac6888Kigali, capitale de la République du Rwanda accueillera du 21 au 26 novembre, la 16ème réunion des parties du Partenariat pour les forêts du Bassin du Congo (PFBC). Cette réunion annuelle qui réunit les pays membre de la Commission des forêts d’Afrique centrale (Comifac), permet aux Etats membres de coordonner leurs activités prioritaires, proposer des actions relatives aux questions émergentes et partager des informations avec les partenaires et les réseaux actifs.

Le Rapac s’active
Jadis considéré comme un canard boiteux, le Réseau des aires protégées d’Afrique central (Rapac) compte aujourd’hui parmi les institutions les plus actives de la sous – région. Après une série des reformes entamées depuis près de deux ans par son comité de gestion, le Rapac participera à la 16ème réunion du PFBC pour présenter les retombées de ces réformes qui ont redonné espoir aux gestionnaires des aires protégées d’Afrique centrale. « Plus que jamais le Rapac est sur la bonne trajectoire. Nous encourageons l’équipe dirigeante à avancer dans la même direction, car aujourd’hui il est possible de compter avec un Réseau capable de relever le défi de la bonne gouvernance », témoigne Cosma Wilungula, Directeur général de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) de la RDC.
Lors de cette 16ème réunion, le Rapac entend mener des plaidoyers pour élever les ambitions des gestionnaires d’aires protégées, trouver des nouveaux alliés pour les aires protégées en engageant la société civile et les autres partenaires dans le plaidoyer en faveur des APs.
La réunion des parties du Partenariat pour les forêts du Bassin du Congo sera aussi une occasion pour le RAPAC d’inviter une fois de plus les Etats membres à la prise de conscience des menaces qui pèsent sur les Aps et la biodiversité, l’insécurité et la précarité dans laquelle pataugent les éco gardes souvent victimes des attaques de braconniers lourdement armés.
Vous pouvez suivre les temps forts de cette réunion annuelle avec notre envoyé spécial à Kigali.
Alfred NTUMBA

Lire aussi  Conservation : Nouveau plaidoyer pour la sécurisation du Parc national des Virunga
Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *