L’Autriche s’en prend au commerce d’ivoire en plein capital

La demande d’ivoire pour la fabrication des certains objets est en train de pousser les éléphants au bord de l’extinction.

Le commerce international d’ivoire est interdit depuis 1989 afin de lutter contre le déclin de la population des éléphants d’Afrique. Cependant, le braconnage des éléphants s’est intensifié ces dernières années.

ivoire

L’Europe vient de saisir plus de 560 kilos d’ivoire lors de perquisition d’un trafiquant. Selon les douaniers autrichiens, la prise a été effectuée en début novembre dans deux appartements de la capitale autrichienne. Ces 560 kilos d’ivoire ont probablement été amassé au fil des années. Cela correspond à 90 défenses, dont certaines avaient été ouvragées. Une défense atteignait une taille de 2,13 m quand d’autres, beaucoup plus petites, témoignaient de l’abattage d’animaux encore jeune.

Cette prise reste la plus importantes réalisées dans l’Union Européenne jusqu’à ce jour, ont souligné les douanes autrichiennes. Il faudra rappeler qu’en avril, les autorités espagnoles avaient saisi 744 kilos d’ivoire, selon le fonds international pour la protection des animaux.

Des analyses ont été ordonnées pour déterminer l’origine des défenses saisies. L’enquête devra par ailleurs déterminer si elles étaient destinées au marché local ou à un réexport. Le prix de l’ivoire au kilo est évalué à 1000 Euros en Autriche, et le même kilo peut atteindre les 2000 euros en Asie.

Jennifer LABARRE

Be Sociable, Share!
Lire aussi  Biodiversité : la RDC doit élever le niveau des ambitions pour atteindre les objectifs d’Aichi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *