COMIFAC : les pays membres invités à payer leurs contributions dans le meilleur délai

La 9ème session ordinaire du Conseil des ministres de la Commission des forêts d’Afrique centrale (COMIFAC), s’est tenue à Kigali du 28 au 29 novembre sur fond de crise multiforme que traverse cette institution née de la volonté des Chefs d’Etats d’Afrique centrale. La Comac traverse une période des vaches maigres due au non-respect du principe de contributions de ses membres, mais aussi de la fin du mandat du personnel statutaire.

 

Session extraordinaire de la COMIFAC à Kinshasa - RDC, mai 2016 / Photo environews
Session extraordinaire de la COMIFAC à Kinshasa – RDC, mai 2016 / Photo environews

Lors de l’ouverture de cette session, le facilitateur de l’Union européenne, Anders Henriksson a mis l’accent sur la nécessité pour la COMIFAC de trouver une solution à la crise qu’elle traverse. Il a également exhorté les membres de la COMIFAC à prendre des mesures pour renflouer les caisses de l’institution et désigner une nouvelle équipe du Secrétariat exécutif qui devrait être dotée d’un leadership capable de consolider les acquis.
Dressant son bilan à la tête de cette institution Raymond Mbitikon, Secrétaire exécutif sortant de la COMIFAC, a relevé quelques réalisations et acquis de l’institution. Il a par ailleurs déploré les conditions très difficiles dans lesquelles l’institution a eu à travailler pour atteindre ces résultats.
Quant à la situation de crise que traverse la COMIFAC, il faut noter que les ministres ont exprimés leur vive préoccupation sur la grave crise financière persistante. Le nouveau Président en exercice de la COMIFAC, le Ministre rwandais de l’environnement s’est engagé à transmettre en urgence une correspondance à ses collègues en charge des forets et de l’environnement de pays membres afin qu’ils puissent porter à la haute attention de leurs chefs d’Etats respectifs, la situation de la COMIFAC pour que des mesures appropriées soient prises pour le paiement des arriérés de contributions dans les meilleurs délais.
Les ministres ont convenu de se retrouver en mars 2017 dans le cadre d’une session extraordinaire du Conseil des ministres pour évaluer le niveau de paiement des arriérés de contribution par les pays.
Notons par ailleurs qu’au cours de ses assises les ministres en charge de l’environnement et de forêts ont adoptés les décisions portant sur les mesures communes pour le développement et la promotion de l’économie des produits forestiers non ligneux (PFNL) dans les pays de l’espace COMIFAC.
Par la même occasion une plateforme électronique de suivi- évaluation du plan de convergence développé par le Secrétariat exécutif a été officiellement lancée. Un atlas sur l’utilisation des terres mis en place par le secrétariat exécutif comme outil à la décision pour l’élaboration des politiques nationales d’aménagement du territoire a été également présenté.
Fanny Menga

Lire aussi  Sécurité alimentaire : plusieurs dizaines d’hectares de maïs anéantis par les chenilles au Katanga
Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *