COP13 : l’avenir de la biodiversité se discute à Cancun – Mexique

La 13ème conférence des parties de la Convention sur la diversité biologique (CDB) s’est ouverte ce samedi à Cancun, au Mexique. L’objectif de cette rencontre internationale est de dresser un bilan à mi-parcours des objectifs « d’Aichi 2020 » pour la protection de la biodiversité. Ces objectifs devront être revus en 2018 pour la période 2020-2030.

news_1601-890-520-20161202095239Cette conférence qui a ouvert ses portes ce jour par le segment ministériel, se veut un cadre propice pour la mobilisation des politiques sectorielles. Le thème retenu à ce sujet est : «  Intégrer la biodiversité pour le bien être dans les plans, programmes et politiques sectorielles et intersectorielles, en particulier dans les secteurs de l’agriculture, des forets, de la pêche et du tourisme ».

Au-delà des politiques continentales inscrites dans la Convention sur la diversité biologique (CDB), chaque pays est invité à présenter ses politiques nationales sectorielles notamment dans les domaines de l’agriculture, forêt, pêche, élevage et tourisme.
Ce segment de haut niveau durera deux jours. Les ministres adopteront une déclaration sur les enjeux de l’intégration de la biodiversité dans les politiques sectorielles de 196 pays membres de la Convention.

En 2010, lors de la 10ème conférence des parties de la Convention à Nagoya, au Japon, un plan stratégique a été adopté pour la période 2011-2020, contenant 20 objectifs chiffrés et datés qui couvrent l’ensemble des pressions directes et indirectes sur la biodiversité : ce sont les « objectifs d’Aichi ».

La République démocratique du Congo dont la délégation a quitté Kinshasa depuis le 29 novembre, entend interpeller les parties sur l’importance d’investir davantage dans la protection de sa méga biodiversité. « Au moment où les efforts des nations sont conjugués dans la lutte contre le changement climatique, il est important de signaler que cette lutte ne peut être efficace que si elle prend en compte la conservation et la gestion durable de la biodiversité, considérée comme le socle de la vie », a déclaré Chantal Nkey, Experte en biodiversité à la Direction du Développement Durable du Ministère de l’Environnement.
Alfred Ntumba

Lire aussi  Santé : Un atelier sur le plan de riposte contre ebola
Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *