Economie verte : la Fondation Virunga et Aera Group engagent la 1ère certification carbone en ENR

La Fondation Virunga et Aera Group engagent la 1ère certification carbone pour un projet d’énergie renouvelable en République démocratique du Congo. Matebe dispose d’une capacité installée de 13.6 MW permettant la fourniture en électricité de près de 600.000 personnes

Le parc national des Virunga, l’une des plus importantes réserves mondiales en matière de biodiversité, et Aera Group, leader de la finance carbone en Afrique, annoncent le lancement d’une certification carbone VCS pour la centrale hydroélectrique de Matebe. La norme VCS est le 1er standard international permettant de certifier volontairement des réductions d’émissions CO2. Le recours à une certification de cette nature est une démarche pionnière en RDC s’agissant d’un projet d’énergie renouvelable. Cette action inédite permettra à d’autres développeurs locaux d’utiliser les leviers de la finance carbone pour accélérer le déploiement de technologies vertes dans le pays.

La centrale hydroélectrique de Matebe a été financée par la Fondation Howard G. Buffett dans le cadre d’un vaste programme d’accès à l’énergie initié par la Fondation Virunga (« Virunga Alliance ») (https://Virunga.org/virunga-alliance) qui vise à satisfaire les besoins de plus de 4 millions de personnes vivant et travaillant au sein et à proximité du parc national des Virunga.

Matebe dispose d’une capacité installée de 13.6 MW permettant la fourniture en électricité de près de 600.000 personnes. Cette énergie propre, accessible et compétitive est également un moteur pour l’économie locale. Près de 12,000 emplois durables devraient être créés grâce au projet dans la région de Rutshuru. La centrale de Matebe a également un fort impact environnementale puisqu’elle évite le recours aux énergies fossiles et notamment les générateurs diesel, ce qui évite près de 50.000 tonnes d’émissions CO2 par an.

PROTÉGER LA BIODIVERSITÉ, AMÉLIORER LES CONDITIONS DE VIE DES POPULATIONS, PRÉVENIR LES CONFLITS, NE PEUVENT S’ENVISAGER EN DEHORS D’UN DÉVELOPPEMENT DURABLE

Les crédits carbone obtenus en contrepartie des réductions d’émissions CO2 constituent des actifs environnementaux qui seront monétisés auprès d’entreprises, d’Etats ou d’individus souhaitant s’investir dans une démarche volontaire de neutralité carbone et de responsabilité sociale et environnementale. La certification VCS est un outil efficace permettant de tracer de façon permanente et transparente la performance CO2des projets hydroélectriques développés par la Fondation.

Lire aussi  Climat : Les stars de YouTube lance une campagne en faveur du climat

Emmanuel de Merode, Directeur Général du parc national des Virunga : « la lutte contre le réchauffement planétaire est l’un de nos principaux engagements. Protéger la biodiversité, améliorer les conditions de vie des populations, prévenir les conflits, ne peuvent s’envisager en dehors d’un développement durable. Nous espérons que le choix effectué par la Fondation Virunga sera un support pour entraîner d’autres démarches similaires fondées sur l’énergie propre, l’emploi local et l’économie verte. »

Le partenariat signé avec la Fondation Virunga est le premier dans ce secteur en RDC pour Aera Group et le premier projet commun contracté avec un parc national. Alexandre Dunod, Directeur du Conseil d’Aera Group : « Matebe est un projet hydroélectrique exceptionnel en termes d’impacts sociaux économiques. Il correspond à la distribution de notre portefeuille de crédits carbone, entièrement généré par des projets emblématiques avec des histoires fortes dans des pays africains parmi les plus fragiles. Nous percevons une demande croissante pour ce segment de crédits carbone en provenance d’Afrique et nous construisons notre portefeuille en ce sens. »

Avec Infoafrique

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *