Santé : fin de l’épidémie de fièvre jaune en RDC

Le Ministre de la Santé publique, Oly Ilunga a officiellement déclaré la fin de l’épidémie de fièvre jaune sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo. Cette déclaration a été faite lors de la conférence de presse organisée à Kinshasa ce mardi, 14 février.

Selon le Ministre de la santé publique, le dernier cas de la fièvre jaune a été signalé au mois de juin 2016. Depuis, aucun autre nouveau cas autochtone confirmé n’a été enregistré sur le sol congolais. « Le premier cas autochtone de cette épidémie a été notifié le 14 mars 2016 dans la zone de santé de Nzanza dans la ville de Matadi. Face à cette situation, le Ministère de la santé avait renforcé la surveillance sur toute l’étendue du territoire nationale en général, et en particulier aux niveau des zones de santés frontalières avec l’Angola », a-t-il déclaré.

Le Docteur Oly Ilunga a cependant invité les congolais à plus de vigilance et au maintien de mesure de surveillance et d’hygiène. « Le pays étant un foyer à risque d’épidémie de fièvre jaune compte tenu de son écologie, nous devons rester vigilant pour ne pas nous laisser surprendre par une autre épidémie de fièvre jaune », a-t-il insisté.

Le système de surveillance mis en place avait notifié au total 81 cas confirmés de fièvre jaune dont 58 importés représentant 71,8%, 14 cas autochtones lié à l’Angola et 8 cas confirmés non liés à l’Angola. Au total 14.262.077 personnes ont été vaccinées contre cette épidémie.

Alfred NTUMBA

Be Sociable, Share!
Lire aussi  Ressources naturelles : La Société Civile environnementale alerte les députés nationaux sur la modification du code minier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *