Forêt : Moïse Katumbi dénonce l’exploitation illégale de bois dans le Parc national de Kundelungu

L’opposant congolais Moïse Katumbi Chapwe a dans une interview accordée à Jeune Afrique,  dénoncé  l’exploitation illégale du bois rouge dans le Parc national de Kundelungu situé dans la province du Haut-Katanga, l’une des quatre provinces issues de la décentralisation de l’ancienne  et riche province du Katanga.

Alerté par les habitants du terroir, Moïse Katumbi s’est aussi dit profondément préoccupé par la multiplication des cas d’exploitation illégale de bois rouge dans le Haut-Katanga, qu’il a dirigé entre 2007 et 2015. « Après les mines, on s’attaque désormais à nos forêts », a-t-il informé ce lundi 13 mars.

Moïse Katumbi révèle  que plus de 100 hectares de forêts sont coupés chaque jour sur la route Kasenga et Pweto. Et plusieurs camions sont mobilisés pour transporter du bois rouge vers l’extérieur du pays. Cette situation met en mal la faune et la flore dans cette partie de la République.

 » A cette allure, c’est le parc national de Kundelungu qui se trouve dans la zone de cette exploitation illégale, qui risque de disparaître totalement « , a-t-il déploré.

L’opposant congolais, tire la sonnette d’alarme sur des « risques de sécheresse et ses conséquences sur les barrages hydroélectriques » dans cette partie du pays.

Moïse Katumbi entend saisir par écrit l’Union Africaine à ce sujet. « Je compte envoyer un courrier à l’UA et à d’autres institutions internationales spécialisées, pour les interpeller et faire arrêter ces attaques contre l’environnement », poursuit-il tout en dénonçant des actes qu’il qualifié du « vrai mercenariat contre la nature ».

Il a par ailleurs exhorté le Président Kabila à s’intéresser à cette situation.

Lire aussi  Virunga : Inhumation de l'écogarde morte dans l'attaque des touristes

Alfred NTUMBA

Be Sociable, Share!

Une réflexion sur « Forêt : Moïse Katumbi dénonce l’exploitation illégale de bois dans le Parc national de Kundelungu »

  1. A raison celui qui a dit que l’ennemi du Congo c’est le congolais lui-même. Le congolais ne dénonce que lorsqu’il est privé de ses sources d’intérêts. Le leader du G7 dit avoir gérer ce Katanga de 2007 à 2015.je ne pense qu’il dénoncerait ce qu’il y a eu comme abus pendant qu’il faisait parti de la majorité présidentielle. Au sein du jardin botanique de kisantu se trouve une forêt artificiellement aménagée. Bien d’hectares des terres chôment à travers la RDC,Quel est ce gouverneur qui a déjà pris l’initiative des réaménager des forêts artificielles pour contribuer à la lutte contre les réchauffements climatiques?? A part les bruits que nous font les médias ?? Mais on se contente des consommer les patrimoines congolais sans penser aux conséquences lointaines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *