Santé : ISTM Kinshasa lance la 3ème édition des journées scientifiques

L’Institut Supérieur des techniques médicales (ISTM) a organisé la 3ème édition des journées scientifiques, ce vendredi 17 mars à Kinshasa.Ces ateliers qui ont réuni plusieurs acteurs du monde scientifique venus de Kinshasa et des provinces de la République démocratique du Congo, a pour objectif entre autres, d’adopter des stratégies pour lutter efficacement contre les maladies épidémiologiques les plus récurrentes en RDC.

Cette 3ème édition axée sur  la santé et le développement, s’est voulue​ un cadre d’échanges fructueux à travers lequel les participants doivent dénicher les véritables causes qui président à la résurgence des épidémies dans le pays.  » Nous mettons ici l’accent sur la santé qui est la clé du développement des populations. Le domaine de la recherche exige aujourd’hui une multidisciplinarité. Partant des expériences antérieures, nous avons invités toute la crème scientifique à la réfléxion sur les stratégies de lutte contre ces pathologies « , a déclaré, le Directeur Générale de L’ISTM-Kinshasa, Professeur Mpona-Minga, qui par la même occasion invite la population à une réelle prise de conscience.    » Pour lutter efficacement contre ces pathologies, il faut que la population développe la culture de l’assainissement de son milieu de vie. J’en appelle aussi à la responsabilité des médias à vulgariser sur ce sujet pour un changement de comportement et au Gouvernement aussi de faire la part qui est sienne « ,  a-t-il insisté.

Ces travaux scientifiques permettent à L’ISTM Kinshasa de s’ouvrir au monde et apporter sa contribution au développement de la société.  » Nous savons tous que la RDC avec ses différents problèmes de guerre et de crise politique impactent les conditions de vie des populations, leurs santé et leurs développements, mais nous ne devons pas restés inertes face à cette réalité. Nous devons changer d’habitude face à cette situation déplorable et se prendre en charge, il ne faut pas seulement attendre le gouvernement « , à martelé la Directrice de l’Institut supérieur en sciences infirmières (ISSI), Marcia Restiffe.

Lire aussi  Energie : des inondations provoquent la coupure d’eau et d’électricité à Kisangani

Jennifer Labarre

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *