Santé : Près de 1,8 millions de cas des maladies récurrentes enregistrés en 2016 à Kinshasa

Environ 1.867.526 cas des maladies récurrentes ont été enregistrés dans la ville province de Kinshasa en 2016. Ces pathologies bien identifiées par les chercheurs ont coûté la vie à 1.782 personnes durant cette même année.
Le paludisme occupe la première place avec 76,83% de cas enregistrés, suivi de la méningite (11,99%), la fièvre jaune (0,79%) et la rougeole (0,35%).

Ce tableau sombre dont les données ne concernent que les malades hospitalisés, a été peint lors de la première journée de la 3ème édition des journées scientifiques organisées par l’Institut supérieurs des techniques médicales à Kinshasa. Dans la capitale congolaise, 30% des motifs de consultation médicales sont liés au paludisme et à la fièvre typhoïde.

Selon le Médecin épidémiologiste, Docteur Kanyonga, ce phénomène se justifie surtout par la croissance démographique que connait la ville. « Face à cette situation, il est important que les pratiques essentiels de base soient respectés notamment, dormir sous la moustiquaire imprégné d’insecticide, assainir régulièrement et de façon minutieuse les milieux de vie, se laver régulièrement les mains, utiliser les installations hygiéniques propres, et consommer de l’eau propre », a-t-il souligné.

A ces pathologies viennent se greffer également les maladies respiratoires considérées comme l’une des causes de la morbidité infantile.

En Afrique, près de 30% de décès chez les enfants de 1 à 5 ans sont imputés aux maladies respiratoire. A Kinshasa, ce pourcentage varie entre 23% et 63%. « Les conditions de vies des populations ont un impact significatif sur les maladies respiratoires chez l’enfant, cependant, il est possible d’inverser la tendance. Des nombreuses études montrent qu’une bonne gestion de l’environnement réduirait de plus de 70% le taux de mortalité de cette population vulnérable », a indiqué Léon Okenge, expert épidémiologistes.

Lire aussi  Recyclage : Célébration de la première journée mondiale du recyclage

Les maladies respiratoires à Kinshasa sont d’origine multisectorielle. La pollution domestique par l’utilisation de déodorants et des détergents, le tabagisme passif, le changement des literies, l’humidité, la présence de certains animaux domestiques, le balayage à sec, l’usage des fumigènes et la cuisson dans la maison sont des facteurs de risque qui induisent ces maladies chez l’enfant. A cela s’ajoute, les mauvaises habitudes, l’insalubrité du milieu (la mauvaise gestion des déchets ménagers, des eaux usées, etc), et les conditions socio-économique (la pauvreté).

Augmenter le budget alloué à la santé publique

Plusieurs scientifiques s’accordent pour demander l’augmentation du budget alloué à la santé. Les recherches ont prouvé qu’il faut affecter au moins 30% du budget national au secteur de la santé pour une meilleure prise en charge et organiser de ripostes en cas d’épidémies. Malheureusement, la République démocratique du Congo (80 fois plus que la Belgique), alloue à ce secteur vital un budget modique représentant environ 4% du budget de l’Etat.

Le pays doit multiplier des efforts pour redynamiser son système sanitaire pensent les experts. Un regard particulier doit être porté sur l’eau, l’hygiène et l’assainissement. Une bonne politique d’aménagement de l’environnement doit être mise en place afin de stopper ce cycle de pathologies récurrentes qui sont facilement évitables.

Rappelons que l’accès à l’eau potable reste un défi majeur pour la RDC. Malgré son statut du premier château d’eau douce d’Afrique, le pays occupe cependant la dernière position en Afrique subsaharienne avec un faible taux de desserte estimé à 23%, pour une population de plus de 70 millions d’habitants.

Lire aussi  Biodiversité : les étudiants de l’Unikin invités à s’engager pour sauver la vie sauvage

Jennifer LABARRE

Be Sociable, Share!

7 réflexions au sujet de « Santé : Près de 1,8 millions de cas des maladies récurrentes enregistrés en 2016 à Kinshasa »

  1. Thanbk you foor thhe auslicious writeup. It inn fact wwas a amuusement accont it.

    Loook advanced to ffar added agreeasble frdom you!
    By thhe way, hoow couyld we communicate? I’ve besen surving onlpine moire thaan three houes today, yett I never found aany interesting article likke yours.
    It iss retty worth enoygh forr me. Personally, iif alll webssite
    oners and blooggers mad ood cintent ass youu did, thhe neet
    willl bbe muuch moe useful tban ever before.
    I visited manyy bloggs excrpt thee aaudio quality foor audiio songs present aat
    tis wweb sikte is truly marvelous. http://Cspan.org/

  2. Good day! This is my first visit to your blog! We are a group of volunteers and starting
    a new initiative in a community in the same niche.
    Your blog provided us useful information to work on. You have done a extraordinary job!

  3. How can you find some assistance in this article addressing %BT%?
    The dissertation on face value need to filmed by
    next Friday… Nevertheless I be acquainted with so very little upon it.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *