Biodiversité : la Chine va interdire le commerce de l’ivoire d’ici la fin de l’année

Ce vendredi 31 mars marquerait un tournant important dans la lutte contre le braconnage des éléphants d’Afrique. Le Gouvernement Chinois a annoncé la fermeture d’une vingtaine d’usines dédiées à l’ivoire. Un pas important pour le pays de MAO qui souhaite interdire totalement le commerce des défenses de ces plus gros animaux de la terre.


Les éléphants peuvent pousser un ouf de soulagement car la Chine, premier consommateur des ivoires déploie ses forces pour lutter contre le trafic d’ivoire.

Ce vendredi, les autorités devraient fermer plus de 20 usines qui travaillent ces défenses. D’autres fermetures sont prévues les jours qui viennent. Elles doivent concerner tous les points de vente d’objets fabriqués à partir de ces défenses illégalement obtenues, déclinant vertigineusement la population de ces pachydermes.

En plus de quarante ans, le nombre d’éléphants sur le continent Africain a dramatiquement chuté. Estimé à 1,3 millions dans les années 1970, on en dénombre à ce jour que près de 500.000.
Atteignant jusqu’à 2000 euro le kilo à cause du volume de la demande, la chine est un véritable eldorado pour le trafiquant d’ivoire. Avec cet arrêt du commerce illégal des ivoires en Chine, la chance pour la survie de ces espèces pourrait s’améliorer nettement.

Pour vider les stocks et décourager les braconniers, les autorités chinoises ont décidé de casser le prix de cet or blanc. Le prix de 1 kilo reviendrait actuellement à 37o euro.
Cette décision de la Chine est unanimement saluée par les ONG des défenses des éléphants à travers le monde. Elles affirment que la Chine a pris s’est enfin résolue de mettre fin à l’engrenage infernal qui menace depuis quelques temps de baisser la vie de ces animaux.

Lire aussi  Opportunité : WWF lance une Subventions de reboisement

Pour rappel, c’est en décembre 2016 que la Chine avait annoncé ses intentions de vouloir interdire tout commerce d’ivoire sur son territoire d’ici à la fin de l’année 2017. Pour sa part, Hong-Kong qui est considéré comme la plaque-tournante du trafic en Asie n’interdira à son tour le commerce de l’ivoire qu’en 2021. De quoi essuyer temporairement les trafiquants qui voient encore quelques beaux jours devant eux.

Thierry-Paul KALONJI

Be Sociable, Share!

Une réflexion sur « Biodiversité : la Chine va interdire le commerce de l’ivoire d’ici la fin de l’année »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *