Rwanda : la première centrale à biomasse voit le jour à Gishoma

Près d’une année après la mise en marche de sa première centrale à gaz méthane du Lac Kivu, le Rwanda vient d’inogurer cette fois-ci la centrale thermique à biomasse de Gishoma pour renforcer sa capacité électrique.

Avec une puissance installée d’une capacité de 15 MW. L’infrastructure, dont le coût de mise en place s’est élevé à 39,2 millions $, fournira éminemment de l’énergie au réseau électrique deja existant au Rwanda. Dans le même temps, une seconde centrale à biomasse de 80 MW est en construction à Gisagara. Le coût de celui-ci est évalué à 350 millions $, elle sera achevée d’ici 2019.

Selon l’Agence Ecofin, l’entrée en service de ces deux infrastructures de production électrique augmentera de moitié la capacité électrique du pays qui s’élève actuellement à 190 MW.

Le projet de production de l’électricité à base de déchet vise notamment la revalorisation de ces derniers tout en assainissant le pays.  La centrale de Gishoma entre dans le cadre de la politique énergétique du gouvernement qui ambitionne de faire passer son taux d’électrification des 25% actuels à 70% d’ici à 2018. Pour y parvenir, il lui faudra également porter sa puissance électrique à 563 MW.

Réputé meilleur élève en matière de gouvernance en Afrique, le Rwanda à actionné son plan de développement intégral pour une émergence à l’horizon 2020.

Pri’nce Alfred NTUMBA

 

Be Sociable, Share!
Lire aussi  Santé : les violences dans le Kasaï menacent la vie de près de 400.000 enfants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *