Biodiversité : Tinder inscrit Sudan sur sa page

L’application Tinder a lancé une grande campagne de financement pour tenter de sauver Sudan, le tout dernier mâle rhinocéros blanc du nord.

Agé de 43 ans, Sudan est le dernier représentant masculin de cette espèce dont la survie semble incertaine à cause du braconnage dont elle fait l’objet.

Depuis quelques jours, Sudan a son profil sur l’application de rencontres Tinder. Le but de cette collaboration entre Tinder et l’Organisation OI Pejeta conservancy n’est pas de permettre à ce vieux mâle de trouver l’amour, mais cette campagne intitulée  «  the most eligible bachelor in the world » ( le célibataire le plus éligible au monde), vise à récolter des fonds pour sauver les rhinocéros blancs du nord qui sont sévèrement menacés d’extinction.

Les utilisateurs de Tinder verront apparaître le profil de Sudan dans leurs recherches. En glissant sa photo vers la droite, ils seront redirigés vers une plateforme qui leur permet de faire un don pour sauver le rhinocéros. Comptant sur la générosité des célibataires, Tinder et OI Pejeta conservancy espèrent récolter 9 millions dollars.

Cet argent servira à financer la toute première fécondation in-vitro d’un rhinocéros. Il s’agit là sans nul doute de la dernière chance de sauver le rhinocéros blanc du nord.

En effet, Sudan a dépassé l’espérance de vie de l’espèce et son sperme n’est plus aussi performant qu’auparavant. Il vit avec deux femelles mais l’une d’entre elles est trop vieille pour se reproduire. Si la fécondation in-vitro est un succès, l’organisation espère établir un troupeau de 10 rhinocéros blancs du nord après cinq ans.

Lire aussi  Rwanda : début de travaux de la 41ème conférence mondiale du tourisme

Vivant dans une réserve au Kenya, Sudan est à ce jour l’animal le plus protégé au monde car il est surveillé 24/24 par des rangers armés.
Thierry-Paul KALONJI

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *