Bassin du Congo : Un atelier de capitalisation des résultats du PACEBCo se tient à Kinshasa

Kinshasa, Capitale de la République démocratique du Congo va abriter du 10 au 12 mai, l’atelier sous-régionale de capitalisation des résultats et acquis du Programme d’appui à la conservation des écosystèmes du Bassin du Congo (PACEBCo).

 

L’enjeu de l’Atelier de Kinshasa est de partager les connaissances acquises et confronter les expériences accumulées tout au long de la mise en œuvre du PACEBCo afin de tirer les enseignements et apprendre les leçons susceptibles d’être utiles tant à d’autres programmes actuels et futurs qu’à des organisations partenaires de la sous-région. Peut-on lire dans un communiqué de presse publié par les organisateurs.

Lancé en 2009, le Programme d’appui à la conservation des écosystèmes du Bassin du Congo contribue à la mise en œuvre des axes stratégiques du Plan de Convergence de la COMIFAC et de la politique générale de la CEEAC en matière d’environnement et de gestion des ressources naturelles.

Notons que les PACEBCo couvre les dix pays membres de la COMIFAC que sont : Le Burundi, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale, la République Démocratique du Congo, le Rwanda, Sao Tome & Principe et le Tchad. Il intervient dans six des douze paysages écologiques du Bassin du Congo  à savoir : le paysage Tri nationale de la Sangha (Cameroun, RCA, Congo) ;
le paysage des Virunga (RDC, Rwanda) ;
le paysage Maringa-Lopori-Wamba (RDC) ;  le paysage Maiko-Tayna-Kahuzi Biega (RDC) ;  le paysage Monte Alen-Monts de Cristal (Gabon, Guinée Equatoriale) ; le paysage Lac Télé-Lac Tumba (RDC, Congo).

 

Jennifer LABARRE

Be Sociable, Share!
Lire aussi  Climat : "Je change", une phrase qui dit tout sur le premier forum sur l'économie du climat à Kinshasa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *