Assainissement : Marina Eunice Hamisi, « mon projet consiste à transformer les déchets plastiques en carburant diesel »

Kinshasa à l’instar d’autre ville de la République peine à mettre en place une politique de gestion durable des déchets produits au quotidien. Il suffit de sillonner dans la ville pour se rendre compte des conséquences qu’engendrent cette situation. Pourtant, il existe bien des solutions pour pallier à ce problème, source de pollution. Le recyclage des déchets afin de les revaloriser en est une.
Consciente du double bénéfice que peut rapporter le recyclage, à savoir les revenus et l’assainissement, Mariana Hamisi est une jeune congolaise conceptrice d’un projet consistant à transformer les déchets de bouteilles en plastique en carburant diesel qui peut être vendu sur le marché pétrolier local.

Lauréate du challenge startup de l’année 2016 organisé par TOTAL, c’est au côté de deux hommes que cette Lushoise a été retenu comme deuxième meilleur startuper avec son projet, lors de ce concours qui vise à promouvoir les talents locaux d’une part, à permettre les jeunes d’aller au bout de leur rêve et de présenter les jeunes congolais sous différentes dimensions d’autre part.

Dénommé Wastewise, ce projet qui se veut une réponse adéquate à la problématique majeur de la gestion des bouteilles en plastique qui polluent la ville de Lubumbashi , découle d’un simple constat fait par cette jeune étudiante de l’école de la gouvernance économique et politique de Lubumbashi.
« L’idée est partie de rien, j’ai remarqué qu’à mon université, les déchets n’étaient pas gérés de manière durable. Ils étaient soit brulés soit abandonnés à ciel ouvert .Lors de mon arrivée à Kinshasa, le constat était le même. C’est ce qui m’a motivé à concevoir ce projet », nous a-t-elle confié.

Lire aussi  Conservation : Alejandro Santo Domingo, le nouveau président du Conseil d'Administration de WCS

Une fois recyclés, les déchets seront mis dans une machine qui les transformera automatiquement en carburant. Il suffirait juste qu’il y ait quelqu’un pour fourrer ces déchets dans la machine. L’idéal pour Marina Eunice Hamisi est d’être le grand entrepreneur dans le secteur.

Cela doit passer non seulement dans la production mais aussi en mettant en place un système de collecte efficace vu les déchets qui pullulent dans la ville. Ce système consistera à acheter ces déchets auprès de la population. A ça s’ajoute également le partenariat avec une grande entreprise qui collecte des déchets dans les grandes sociétés de la ville et les compagnies de mining.

Après avoir bénéficié des différents avantages offerts par total notamment dont la formation, Marina Eunice Hamisi a annoncé le démarrage de son projet au mois d’aout à Lubumbashi, avant d’étendre son action sur toute l’étendue du territoire nationale.
Thierry-Paul KALONJI

9 réflexions sur « Assainissement : Marina Eunice Hamisi, « mon projet consiste à transformer les déchets plastiques en carburant diesel » »

  1. U got my support lil sister, like I always say u will be the next Folorunsho in Africa. Be bless may God give u the power to continue ur project.

  2. slt je trouve intéressant le projet ,ce sera toujours un bien de plus pour nous les africains c’est une initiative qui va non seulement réduire le taux de chômage mais aussi contribué au développement du pays.vous pouriez toujours sur ma collaboration.

  3. Congratulation baby sis. A fantastic project not only for Congo, but for the whole planet. The Paris treaty will be so proud of you. I certainly am.
    Well done and keep firing!

  4. Congratulations Marina. Que Dieu te soutienne jusqu’au bout de ton parcours et te donne à accomplir ce pourquoi il t’a envoyé sur la terre

  5. Très intéressant et aussi salvatrice, telles sont les initiatives qu’il faut naturellement miser, derrière vous toute la jeunesse consciente à travers mon analyse vous soutient et soutienne agalement ces projets. compter sur moi pour vous soutenir. Andymulenda@gmail.com

Répondre à Rose Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *