Energie renouvelable : Une entreprise produit de l’électricité avec de la bouse de vache en Afrique du Sud

Produire de l’électricité avec de la bouse de vache, c’est le défi que s’est lancé Sean Thomas, un jeune ingénieur britannique CEO de Bio2watt, entreprise basée en Afrique du sud qui crée de l’énergie à base de déchets, a rapporté le monde.fr


Créée en 2007 par Sean Thomas, cette entreprise a pour but de collecter les déchets et les transformer en énergie. Ceci pour apporter un coup de pouce au pays de Mandela qui connaît depuis un temps une crise énergétique et les infrastructures vieillissantes ne semblent pas aider.

Bien que cette énergie soit onéreuse que celle disponible sur le marché, elle est 100% respectueuse de l’environnement.
Grâce à sa production, bio2watt arrive à fournir de l’électricité aux producteurs agricoles des environs qui avaient du mal à se développer à cause des problèmes d’accessibilité à l’électricité.
30 % de cette énergie verte est vendue à BMW, géant de l’automobile qui selon sa politique environnementale fait fonctionner l’ensemble de ses usines grâce aux énergies vertes.

Chaque jour, ce sont 120 tonnes de bouses de vache qui arrivent dans l’usine de Bio2watt. La bouse est ensuite mélangée à toute sorte de déchets tels que du papier, des restes d’abattoirs ou de de fruits. Le mélange est ensuite mixé à l’intérieur d’un fût avec d’autres déchets liquides ainsi qu’une bactérie qui transforme le mélange en méthane, énergie renouvelable.

Une initiative saluée par tous les amoureux de l’environnement qui voient en ce projet un moyen efficace de contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique qui continue d’engager le pronostic vital de la terre, à en croire le dernier rapport sur le climat qui qualifie le mois de juillet 2017, le plus chaud jamais enregistré.

Lire aussi  Cameroun : Vers l’intégration du marché domestique du bois dans l’économie formelle

Un recours massif à cette technique permet non seulement de produire de l’électricité, mais aussi d’assainir nos milieux de vie. D’autant plus que l’assainissement demeure un véritable problème dans plusieurs pays à l’instar de la RDC, où très bientôt un projet similaire verra le jour.

Dénommé waste wise, ce projet conçu par Eunice Marina HAMISI une jeune Lushoise, consiste à produire du carburant avec des plastiques. Un moyen efficace de de valoriser tous ces déchets plastiques qui offrent un décor répugnant dans plusieurs villes du pays.
Thierry-Paul KALONJI

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *