Catastrophe naturelle : le typhon Hato paralyse Hong-Kong

Le bilan du typhon Hato qui a déferlé mercredi sur le sud de la Chine, s’est alourdi à au moins 16 morts jeudi, ont annoncé les autorités. Déjà anticipé comme l’un des typhons le plus violent que Hongkong ait connu depuis 1997, c’est sur Macao que hato a craché sa colère en provoquant des graves inondations dans cet ancien comptoir portugais, paralysant toutes les activités économiques.


Les médias locaux ont diffusé en boucle des images des voitures sous l’eau et des gens entrain de nager dans la rue. Plus de 27 000 personnes ont dû être évacuées, et près de deux millions de foyers sont privés d’électricité.

A ces pertes en vies humaines et d’infrastructures s’ajoute aussi une perte économique. La fureur de ce typhon n’a pas laissé indemne les activités économiques de Macao. Capitale mondiale de jeu devant Las Vegas, cette ville Chinoise a vu ses casinos privés de courant. Un évènement préjudiciable quand on sait que les casinos de Macao ont réalisé en 2016 un chiffre d’affaires équivalent à la moitié de son PIB.

Des centaines de vols ont été annulés et la bourse de la mégapole financière est restée fermée. Ces pertes économiques sont estimées à 867 millions d’euros, ce qui correspond à son PIB journalier.

A Hongkong, plus de 120 personnes ont été blessées, mais le territoire ne déplore pour l’instant pas de tué.
Thierry-Paul KALONJI

Be Sociable, Share!
Lire aussi  Rwanda : Interdiction de bouteilles d'eau en plastique dans les institutions publiques

2 réflexions au sujet de « Catastrophe naturelle : le typhon Hato paralyse Hong-Kong »

  1. Il est claire et il est temps que toutes les nations du monde se mettent ensemble pour faire des préoccupations Environnementales une des priorités avant toutes les autres car,c’est maintenant qu’il faut agir. Protéger l’Environnement c’est conserver la vie. CHRISTIAN KANKIEZA ENVIRONNEMENTALISTE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *