Bukavu: Une éventuelle catastrophe similaire à celle de Tara s’annonce à Ibanda

Le Bourgmestre de la commune d’Ibanda dans la ville de Bukavu, Evariste Ntahitunda Manegabe, s’est dit inquiet d’une éventuelle catastrophe naturelle qui pourrait mettre en péril plus de 500 ménages, situés sur  les avenues Muhunga et la Voix du Zaïre, dans cette municipalité.


« Une longue fissure de près 300 mètres entoure plus de 500 maisons retrouvées dans ces périmètres, il y a de cela plus d’une année. Il y’a risque de glissement de terrain dans ce quartier. Surtout avec  cette saison de pluies, souvent  accompagnée de glissements de terrain comme d’ habitude à Bukavu », redoute le bourgmestre, qui décline toute responsabilité.  « J’ai déjà alerté plusieurs fois les autorités provinciales, notamment, le Gouverneur Cishambo, sur cet état de lieu, mais je n’ai reçu que des promesses d’évacuation».

Le bourgmestre a affirmé avoir été lui-même sur le site, pour sensibiliser les habitants du quartier à évacuer ce lieu à haut risque, malheureusement il n’a pas été écouté de la bonne oreille.

Pour l’autorité municipal, les quartiers se trouvant en aval des avenues Muhunga et la Voix du Zaïre, présentent énormément de risques du fait qu’ils se trouvent dans le bas-fond. En cas du désastre, le Complexe scolaire la Sapinière, une école très fréquentée   située au pied de la colline pourrait totalement disparaître. Car les ménages pointés du doigt en amont pourraient y finir leur course.

« Nous n’avons pas les moyens financiers nécessaires pour évacuer le lieu », s’exclame Amos Bisimwa, l’un des habitants de ce quartier.

Ces habitants réclament régulièrement au gouvernement provincial de l’espace habitable où ils doivent aller vivre et cela sans réponse. Abandonnés à leur triste sort, ces habitants redoutent même du rôle du Bureau de la protection civile installé au Sud- Kivu, depuis 2013, par le gouvernement provincial.

Lire aussi  Japon : Un séisme fait 9 morts et une trentaine des portés disparus à Hokkaido

Le Bourgmestre de la Commune d’Ibanda, a au cours de cet entretien, rappelé la catastrophe survenue en 2013, laquelle avait provoqué l’effondrement d’une maison avec 7 membres de la même famille. Il a tout de même averti les habitants de Kaza roho, vers la route Panzi et ceux qui construisent en amont de la route dite d’Uvira, de faire attention à la pente accidentellement inclinée.

 

Janvier Barahiga

Correspondant à Bukavu

2 réflexions sur « Bukavu: Une éventuelle catastrophe similaire à celle de Tara s’annonce à Ibanda »

  1. À bukavu les gens ne comprennent pas et même les autorités ne font rien comme leurs enfant ne sont pas exposés donc pour eux c’est normal… les constructions anarchiques à Bukavu en forme des Legos on est tous entassés dans quelques kilomètres carrés et il ya encore des endroits inhabités au sud kivu… élargissons la ville. Malgré tout on est tjrs en danger tant qu’on a pas encore commencer à exploité le gaz que contient le lac kivu. donc Le kivu est miné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *