Sud-Kivu : La production du café a atteint un million de tonnes en 2017

850 mille tonnes, telle est la quantité du café produit par la province du Sud-Kivu depuis le début de cette année. Et ce, malgré la fraude qui gangrène ce secteur dans cette partie du pays. Une hausse de production consécutive aux efforts fournis dans la traçabilité de la vente et de la chaîne de valeurs depuis les champs jusqu’à la consommation à l’extérieur du pays.


Le monde célèbre le 02 octobre de chaque année la journée mondiale du Café. C’est à cette occasion que le Directeur provincial de l’Office national de café Sud Kivu a peint un tableau sur la production de cette matière dans son entité.

Le Territoire de Kalehe et de d’Idjwi figurent en tête de cette production. Mais le café de Kalehe a épaté le monde et est aujourd’hui qualifié de meilleur au monde. A Idjwi , l’on déplore des pertes causées par l’infiltration du marché rwandais. Pointé du doigt, le contrôle maritime occasionne de pertes de plusieurs tonnes de café qui se vendaient au Rwanda, au Burundi et au Nord Kivu.
Pour endiguer les fuites de capitaux, une usine de traitement devrait voir le jour d’ici à décembre.

Malgré ces performances de production, les responsables de l’Office national de café restent tout de même insatisfaits car ceux qui vendent à l’étranger profitent plus qu’eux.

« Au niveau local, nous nous heurtons à un problème d’évacuation suite aux multiples taxes exorbitantes et plusieurs services, une situation qui ne peut que réduire la compétitivité du café sur le marché international », craint Ephraïm KIVAYAGA, Directeur de projet au centre de promotion rurale à Idjwi.

Lire aussi  Santé : Le choléra progresse dans l’ombre d’Ebola en RDC

Signalons que le Sud Kivu possède plusieurs centres et station de dégustation de café.
Janvier Barahiga

Be Sociable, Share!

3 réflexions au sujet de « Sud-Kivu : La production du café a atteint un million de tonnes en 2017 »

  1. Enyons les agronomes sur terrain pour sensibiliser aux producteurs les techniques . implater les stations de lavage de café dans plusieurs endroit.

  2. A Bunyakiri coin du territoire de Kalehe apres perte des plusieurs plantations de palmier à huile par la maladie de fléche qui jusque là napa un traitement éficace la seule source de revenue à plus de 90% dela population, l’ONG TPO DRC à introduit dans la zone de Bunyakiri la culture de CAFE par son moyen de bord, par manque de moyen de financement la culture est appréciée mais la semence est en petite quantité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *