RDC : validation du rapport national intérimaire sur l’APA

La Direction du Développement durable du ministère de l’Environnement a procédé à la validation du rapport national intérimaire sur la mise en œuvre de l’accès aux ressources génétiques et partage des avantages (APA), ce jeudi 16 novembre, à Kinshasa.

Cet atelier avait pour objectifs entre autres, la validation du rapport national intérimaire sur l’APA suivant une approche participative, informer les parties prenantes sur le contexte et les objectifs d’élaboration du rapport national intérimaire, et restituer les résultats du rapport national intérimaire sur l’APA.

Selon le point focal national APA, Chantal Nkey, après 3 ans et demi de la rentée en vigueur du protocole au niveau international, il a fallu que chaque pays prenne des mesures d’application pour la mise en œuvre de ce protocole. « Au niveau de la convention, il nous a été demandé de faire un état d’avancement, de donner un rapport intérimaire pour savoir quels sont les mesures prises au niveau de chaque pays et comment la mise en œuvre avance dans les pays. En tant que partie du protocole de Nagoya, la RDC avait recruté un consultant qui a fait ce travail et avant de le soumettre au niveau du Secrétariat exécutif de la convention, il a fallu d’abord que nous même différentes parties prenantes, nous puissions nous réunir pour valider ce rapport », a-t-elle précisé.

Avant d’ajouter qu’il y’a encore du chemin à parcourir surtout en ce qui concerne les aspects institutionnels. « On doit avouer que la RDC a déjà nommé une Autorité nationale compétente, et un point focal (APA) qui est un agent de liaison entre le secrétariat et le pays. La RDC a une loi sur la conservation de la nature qui prend en compte un titre qui parle de l’APA mais seulement nous n’avons pas encore pris les mesure d’application par rapport à cette partie, c’est le processus qui est en cour nous sommes entrain de mettre en place un projet d’élaboration de cette mesure ». A t-elle ajoutée.

A l’issue de ces deux jours de travail, les parties prenantes ont été informées non seulement sur le contexte et les objectifs d’élaboration du rapport national intérimaire, mais aussi, ont pris connaissance des informations sur ledit rapport à soumettre au Secrétariat exécutif de la Convention.

Lire aussi  Biodiversité : validation du projet de mise en œuvre effective du processus APA en RDC

Il sied de signaler que la RDC a déjà signé et ratifié le protocole de Nagoya sur APA. Le pays entend mettre en place un projet national qui sera, une fois que les fonds seront disponibles.

 

Nelphie MIYE

Une réflexion sur « RDC : validation du rapport national intérimaire sur l’APA »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *