Catastrophe naturelle : Une pluie torrentielle fait de dégâts matériels importants à Kinshasa

Des avenues coupées en deux,  des maisons emportées, des personnes disparues et d’autres grièvement blessées, tel est le bilan de la pluie torrentielle  qui s’est abattue à  Kinshasa  dans la nuit de mercredi à  jeudi 16 novembre dernier. La route Cecomaf dans la commune de N’djili, à l’Est de Kinshasa a été  coupée  en deux de suite de l’erosion provoquée par cette pluie. 

Une scène d’après la pluie à N’djili / Photo, Jennifer Labarre.

En effet, c’est entre le quartier 9 et 13 que cet évenement s’est produit. Depuis 3 heures du matin, les eaux venant de la rivière ndjili ont debordées et entrainées sur leur passage, des maisons, des véhicules et autres viens de valeurs. Si le pour l’heure  le bilan exhostif n’est pas encore connu,  néanmoins près de 12 familles repertoiées ont perdues leurs biens et près de 5 blessés graves ont été  identifiés . « Il y a une famille qui vient de loger à peine il y’a un mois dans ce quartier. Ils ont neuf enfants qui seraient portés disparus. La maman et le papa sont grièvement blessé,  et nous les avons amenés à l’Hopital général de N’djili, au quartier 7.  Nous en appelons àune assistance rapide des autorités, par ce que, nous sommes en danger sanitaire et alimentaire », a fait savoir une victime.

Selon le bourgmestre de la commune de N’djili, Senghor Biya, aucune perte en vie humaine n’a été enregistré. « Nous avons appris la nouvelle très tôt le matin. Nous en avons informé les autorités. Nous esperons leur soutien pour décanter au plus vite cette situation qui pourraient endommager non seulement l’alimentation de la population de cette contrée mais aussi de toute la capitale et qui pourraient entrainer une quelconque épidémie » a t-il déclaré .

Lire aussi  Climat : Martin Fayulu et Moïse Katumbi passent à la vitesse supérieure

Pour les habitants de ces quartiers , la route endommagé  ne présentait aucune trace de se défection avant cette pluie.  Quelques heures après la pluie, le premier ministre, Bruno Tshibala était descendu sur terrain pour se rendre compte  de la situation, et a promis à la population une assistance d’ici peu du gouvernement congolais.

Rappelons que, les effets néfastes  des changements climatiques continuent de se faire ressentir rudement à  Kinshasa . Les inondations et la hausse de température   enregistrées ces 5 dernières années de sont de signes probants.

 

Jennifer  LABARRE

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *