Biodiversité : désignation d’un nouveau site Ramsar en RDC

Le Secrétariat Ramsar a désigné le Bassin de la Lufira en RDC comme l’un des plus grands sites Ramsar au monde. C’est ce que renseigne un communiqué émis ce mercredi 22 novembre, par WWF-RDC qui se réjouit de cette annonce.

Chute de la LofoÏ, plus haute chute d’Afrique et deuxième au monde avec 384 mètres de hauteur. Crédit photo (WWF-RDC)

« Le WWF est satisfait que cette zone humide extraordinaire soit reconnue comme une zone d’importance internationale et qu’elle sera désormais protégée dans le cadre de Ramsar » a déclaré Bruno Perodeau, Directeur de la Conservation au WWF-RDC.

A en croire Monsieur Perodeau, le renforcement de la protection du bassin de la Lufira qui couvre une étendue de 4.470.993 hectares, est une étape significative vers sa conservation effective pour le bien-être des communautés ainsi que de la faune importante qui y vit.

Le Bassin de la Lufira est le quatrième site Ramsar en République démocratique du Congo. Ce qui porte la superficie totale des zones humides sous protection dans le pays à environ 12 millions d’hectares. Il est sous l’autorité de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN).

Sa riche faune comprend 16 espèces endémiques d’oiseaux, 15 espèces endémiques de reptiles dont trois aquatiques, des grands et moyens mammifères dont le zèbre, l’antilope rouanne, l’antilope sable et le rare Lechwe de l’Upemba, une espèce d’antilope que l’on retrouve uniquement dans le Parc national de l’Upemba.

En effet, la désignation du bassin de la Lufira comme Site Ramsar intervient 5 mois après la reconnaissance en juin dernier, du complexe transfrontalier Lac Tumba-Lac Tele, comme site Ramsar d’importance internationale par le Secrétariat Ramsar.

Lire aussi  Environnement : La RDC abritera le Fonds de l’économie verte en Afrique centrale

Signalons que le bassin de la Lufira est situé dans le sud-est de la RDC à cheval sur les provinces du Haut Katanga, du Haut Lomami et du Lualaba. Il englobe quatre aires protégées à savoir le Parc national des Kundelungu, le Parc national de l’Upemba, le Domaine de chasse du Lac Tshangalele et le Domaine de chasse de Lubudi Samwe. Ce site abrite plusieurs chutes d’eau dont celle de la LofoÏ, plus haute chute d’Afrique et deuxième au monde avec 384 mètres de hauteur.

 

Alfred NTUMBA

 

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *