Climat : vers l’organisation d’une COP à Kinshasa et Brazzaville ?

New York, 36ème niveau du siège des Nations Unies. 15h30. Bureau du Secrétaire Général Adjoint chargé des Questions juridiques et légales. C’est en ce lieu et au cours d’une sobre cérémonie officielle que la République Démocratique du Congo a déposé par l’entremise du Vice-premier Ministre, Ministre des Affaires Étrangères et Intégration Régionale, Leonard She Okitundu, le document – instrument de ratification de l’Accord de Paris sur le Climat portant la signature du Président de la République Joseph KABILA KABANGE après son vote par l’autorisation des deux Chambres parlementaires conformément à la Constitution Congolaise.

Un engagement du Président Kabila

Au nom du Secrétaire Général des Nations Unies absent, le Secrétaire Général Adjoint des Nations Unies, Miguel DE SERPA SORAES, a tenu á féliciter la République Démocratique du Congo «pour avoir rejoint le concert des Nations dans la lutte contre le réchauffement climatique qui est une des plus grandes menaces contre l’Humanité et une priorité des Nations Unies».

Pour sa part, Léonard She Okitundu a révélé que ce dépôt des instruments par sa personne aux Nations Unies démontre la volonté du Président de la République de « positionner la RDC dans le lot des Nations leaders sur les questions climatiques » d’autant plus qu’avec l’Amazonie et l’Indonésie, le bassin forestier du Congo dont la RDC possède la majorité de la superficie, jouent un « rôle crucial dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre ».

Ce dépôt fait de la RDC, le 171ème Etat partie prenante à cet accord historique sur le climat qui fêtait ces deux ans jour pour jour hier à Paris au cours du One Planet Summit organisé par le Président de la République Française, Emmanuel Macron et auquel, Léonard She Okitundu a participé en qualité d’envoyé spécial du Président Kabila. « Le One Planet Summit a permis de mobiliser à nouveau les pays parties prenantes de l’Accord de Paris autour de solutions financières concrètes pour lutter contre le réchauffement climatique qui intéressent fortement l’Afrique et la RDC. Il a en outre permis d’établir des contacts utiles pour confirmer l’engagement de la RDC et du Président Kabila dans la lutte contre le réchauffement climatique ».

Lire aussi  Forêt : Découverte de nouvelles végétations forestières dans les tourbières de la RDC

Une alliance Sud-Sud avec le Brésil et l’Indonésie et une COP à Kinshasa ?

Selon She Okitundu, « c’est une étape importante qui ouvre la voie vers la mise en oeuvre des mécanismes d’appropriation par lesquels la RDC, détentrice du deuxième plus grand bassin forestier  remplira ses engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour relever ce défi ambitieux, le Président KABILA nous a instruit de mobiliser avec nous, les plus fortes alliances et les meilleures compétences notamment le Brésil avec le bassin amazonien et l’Indonésie avec la péninsule Bornéo-Mékong pour peser ensemble de tout leurs poids dans les processus des négociations afin d’obtenir des contre-parties financières conséquentes pour les sacrifices consentis par les populations locales de ces pays.»

Selon des sources proches du Ministère des Affaires Etrangères, à cet effet, des contacts avancés sont déjà pris tant avec l’Indonésie dont Okitundu a rencontré la patronne de la diplomatie à New York en marge de l’Assemblée Générale des Nations Unies en septembre dernier alors que son homologue brésilien l’a invité à Brasilia courant 2018. « C’est un vrai syndicat de l’environnement du Sud que veut porter Kinshasa avec ces deux partenaires qui seraient accompagnés financièrement par les fonds souverains de Norvège qui est intéressée, Kinshasa lorgne aussi sur ceux du Qatar et l’Arabie Saoudite et la France, marraine de l’accord de Paris » affirme la source diplomatique qui révèle que la RDC a mis en place un mécanisme stratégique en cinq phases dont le couronnement serait la candidature du pays à l’organisation  commune de la COP 27 à Kinshasa et Brazzaville….  La RDC a donc enclenché une nouvelle séquence verte…

Lire aussi  Climat : La RDC face aux enjeux de la ratification de l’accord de Paris

 

Olivier MUSHIETE

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *