Recyclage : Célébration de la première journée mondiale du recyclage

Les grands acteurs mondiaux du recyclage ont lancé la première journée mondiale du recyclage le 18 mars 2018, dans le but de sensibiliser les population sur les enjeux socio-économiques et environnementaux de ce volet de l’économie circulaire.

Les déchets s’avèrent aujourd’hui une matière première qui constitue la septième ressource planétaire. Si en RDC, aucune action n’a été initiée pour célébrer cette journée, néamoins les âmes sensibles trouvent opportun qu’une telle journée soit inscrites dans le calendrier des nations.

« Cette décision vient renforcer le travail quotidien des ONG qui sont dans le recyclage des déchets soit plastiques, ménagers ou autres. Nous demandons aux autorités de s’approprier cette journée et sollicitons également leur appui dans la sensibilisation des populations sur le recyclage des déchets », a déclaré Gloria Lwamba, coordonnatrice de GENI ( Génératoon Nouvelles des Innovateurs).

Avec près de 7 milles tonnes de déchets produites chaque jour dans la capitale congolaise, cette journée a été une occasion pour les nations du monde de sensibiliser au maximum les populations sur la gestion des déchets, le recyclage et voir la réutilisation même de ces déchets.

« Le recyclage permet d’assainir le milieu de vie. Aujourd’hui le recyclage n’est pas seulement une notion à apprendre à la population, mais une opportunité de décrispation sociale car il apporte l’emploi et contribue beaucoup au changement de comportement. Reconnaitre qu’il est important de dédier une journée au recyclage est une décision consciencieuse c’est déjà un grand pas et nous louons cette initiative qui nous mène vers le bon chemin », a-t-elle souligné.

Créé à l’initiative du Bureau international du recyclage, la journée mondiale du recyclage a eu pour objectif de réunir les experts, les professionnels et les citoyens du secteur autour d’un message, « le déchet d’aujourd’hui constitue la ressource de demain ».

Pour certains experts, le recyclage permettrait d’économiser 700 millions de tonnes de CO2 à travers le monde.

 

Jennifer LABARRE

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *