Forêt : Vers la création d’un réseau des Ongs pour la gestion durable des tourbières

L’organisation pour la gestion de l’Environnement au Congo (OGEC) envisage mettre en place un réseau des organisations non gouvernementales pour la gestion durable des tourbières. Pour Merlin Cibonga, coordonnateur des projets à l’OGEC, cette décision a été prise suite à la nécessité de créer une synergie entre les organisations de la société civile qui ont un rôle à jouer dans la promotion et la conservation des tourbières de la cuvette centrale.

Photo de famille prise à la clôture de la 3ème réunion de l’IMT. (Initiative Mondiale sur les Tourbières). Photo, droit tierce.

« Ce réseau sera mis en place d’ici deux mois. Connaissant actuellement les probables menaces qui peuvent affecter dans un avenir très proche nos tourbières, il est important de nous constituer en réseau pour agir éfficacement », a-t-il informé.

A en croire le coordonnateur des projets à l’OGEC, des contacts ont été initiés avec plusieurs Organisations non gouvernementales de la République démocratique du Congo et celles de la République du Congo, lors de la 3ème réunion de l’IMT (Initiative Mondiale sur les Tourbières), à Brazzaville.

« Il existe déjà un réseau des Ongs pour des questions ayant trait au climat. Le positionnement choisi dans ce réseau [Ndlr, le nouveau réseau en gestation] c’est les tourbières », a expliqué Merlin Cibonga.

Outre la création d’un réseau des ONGs autour de la gestion durable des tourbières, l’OGEC va s’intéresser de manière active et basique à la recherche scientifique a informé Monsieur Cibonga. « Nous avons compris par rapport à la déclaration de Brazzaville qu’il y’a nécéssité de contribuer aux efforts sur l’inventaire cartographique des tourbières en RDC. L’OGEC dispose des experts qui pourront y travailler pour apporter une plus-value au gouvernement », a-t-il souligné.

Lire aussi  Ebola : Surveillance renforcée au Nord-Kivu, en Ituri et à la Tshopo

Au regard de la transversalité de la question de gestion de tourbières de la cuvette centrale, ce réseau pourra s’étendre jusqu’au Congo Brazzaville.

 

DIAKIESE LAPI CINDY

BIATI BONGONGO YOUVANIE

MUANDA MBENZA ALBERT

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *