Tourisme : l’accueil des touristes au cœur des discussions à Kinshasa

Les meilleures pratiques dans la stratégie « accueil des touristes » dans la Réserve de Faune de Lomako Yokokala et en RDC, ont fait l’objet d’un forum qui a réuni ce jeudi 29 et vendredi 30 mars, à Kinshasa, les parties prenantes impliquées dans le secteur du tourisme et de la conservation de la République démocratique du Congo. Cet atelier s’inscrit dans le cadre du partenariat entre le gouvernement et l’OMT (Organisation mondiale de Tourisme).

Si pour les touristes nationaux, les conditions de déplacement ne sont pas aussi compliquées, mais pour les touristes étrangers, il y’a de vrais problèmes notamment les procédures longues et peu claires pour l’obtention des visas. Mais surtout, les tracasseries administratives qui ne permettent pas d’accueillir des touristes et assurer leur circulation libre et sécurisée sur le territoire national.

« Le tourisme en RDC n’est pas très connu bien que le package qu’offre le pays soit très important. C’est aussi parce que l’image véhiculé à l’extérieur est celle d’un pays en guerre bien qu’il n’y ait pas de guerre. Cet atelier a un but de faciliter l’accès des touristes au pays et aux sites touristiques, principalement la Réserve à Faune de la Lomako Yokokala », a déclaré Raoul Mulumba Tafua, cadre à African Wildlife Foundation (AWF).

Malgré ces obstacles, le tourisme en RDC a créé entre 2011 et 2014, au moins 21.000 emplois soit 7,7% en Afrique. « Nous avons autant des destinations en RDC qui sont classées parmi les 100 meilleures destinations vertes au monde. Mais à côté de ça, nous avons un certain nombre de défis à relever, des politiques qu’il faut harmoniser, des financements à organiser et des compétences humaines à renforcer. C’est pour cela que nous sommes là », a indiqué Timothée Mukeng, conseiller au ministère de tourisme.

Lire aussi  Santé : Itipo, l’unique bastion d’ebola à l’Equateur après la riposte  

Avec un certain nombre de réglementations à améliorer, le cadre légale du secteur touristique de la RDC reste un véritable défi à relever afin de promouvoir le tourisme et diversifier l’économie. Pour les opérateurs touristiques, la loi portant principes fondamentaux relatifs au tourisme qui doit être promulguée, devra prendre en considération les observations des uns et des autres.

« Par rapport aux lois que nous attendons, je pense que celles-ci vont prendre en considérations nos préoccupation en tant que tour-opérateurs. Dans certains sites, on a des droits limités. Le touriste ne peut pas prendre des photos, s’il le fait on l’arrête sans motif valable. Si on organise bien ce secteur nous seront très content  », a précisé Jérémie Ben, représentant de l’Agence de voyage Jeffery Travel.

Tout en reconnaissance ces failles, Lory Kamwi, chargée des études au ministère du tourisme, s’est félicitée du travail abattu par les experts durant les deux jours. Elle a affirmé la volonté de son ministère de promouvoir le tourisme comme secteur de diversification économique en RDC. « C’est un défi que nous nous sommes lancés. Il y’a beaucoup de travail à faire et nous avons besoin de l’appui d’autres ministères », a-t-elle déclaré.

A l’issue de ces travaux, un taskforce a été créé. Ce groupe de travail aura pour tâche d’élaborer la stratégie nationale sur le tourisme. Cette stratégie sera expérimentée en septembre 2018 pour promouvoir l’éco tourisme dans la Réserve à Faune de Lomako Yokolama (RFLY), considérée comme le site pilote du projet CHIMLONG exécuté par AWF (African Wildlife Foundation). L’évaluation qui sera faite de l’exécution de cette stratégie dans ce site, servira de guide pour relancer le secteur touristique de la RDC.

Lire aussi  Biodiversité : AWF renforce les capacités des parti-prenantes impliquées dans la gestion des crimes fauniques

 

Charlie Luteza

Benedict Musawu

Rabbi Nkazi

Une réflexion sur « Tourisme : l’accueil des touristes au cœur des discussions à Kinshasa »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *