JME : Jean-louis Koyagiolo lance la campagne « j’assainis mon milieu » au Nord Ubangi

« Zéro plastique dans la province du Nord Ubangi « , tel est le thème qui a été développé à l’Université de Gbadolite, lors d’une conférence-débat qui a mis ensemble le ministre provincial de l’Environnement, affaires foncières et mines, Jean-Louis Koyagialo, et les étudiants de cette université située à Globalité au Nord de la République démocratique du Congo pour célébrer la Journée mondiale de l’environnement (JME).

« La cérémonie à laquelle nous participons aujourd’hui,  s’inscrit dans la logique de sensibiliser les communautés pour le changement d’attitude au regard des problèmes environnementaux. Puisqu’il s’agit des matières plastiques,  ces matériaux organiques proviennent d’une synthèse fondée sur l’emploi des macromolecules pour lesquelles la pollution est engendrée par leur accumulation dans les différentes composantes de l’Environnement », a déclaré le ministre provincial de l’Environnement, Jean-Louis Koyagialo. 

S’inscrivant dans la logique de la lutte contre la pollution due aux déchets plastiques, la Province du Nord Ubangi ne ménagera aucun effort pour mettre fin à la pollution induite par ces déchets, a indiqué le ministre. « Le Gouvernement congolais a pris, depuis le 30 décembre 2017, une mesure interdisant toute production,  importation, consommation et utilisation des emballages non biodégradable notamment des sacs, sachets et autres emballages en plastique sur toute l’étendue de notre pays. Notre chère province n’est pas épargnée de ce problèmes  de pollution plastique », a-t-il souligné.

Jean-Louis Koyagialo a saisi cette occasion pour lancer la campagne « j’assainis mon milieu ». Une campagne qui consite à responsabiliser toutes les couches de la population dans la gestion des dechets menagers et autres, afin de limiter la polution dans la province conformémen à la vision de la gouverneure du Nord Ubangi, Marie Thérèse Gerengbo, « J’invite donc, toutes les autorités provinciales, les responsables des institutions universitaires,  des services étatiques et para étatique, des confessions religieuses,  les agents de la fonction publique, les promoteurs d’écoles, les administrateurs de marchés, la société civile et vous les étudiants de vous approprier cette opération pour rendre notre environnement viable et vivable », a-t-il conclu.

Lire aussi  Eau : les africains ne demandent rien d’autre que de « l’eau salubre »

Alfred NTUMBA

Be Sociable, Share!

Une réflexion sur « JME : Jean-louis Koyagiolo lance la campagne « j’assainis mon milieu » au Nord Ubangi »

  1. Quant il s’agit de dechets menagers selon moi nous avons cette de pouvoir sensibiliser la population pour assainir nos milieux afin de vivre un peu dans un environnement sain, mais quant a ce qui conserne l’interduction d’usage des objets plastics non bio-dégradable la solution doit venir en amon et non en aval, en interdisant a la population l’usage de ces produits pré cité il faut leur proposer aussi d’autres alternatifs au cas contraire on prechera tjr dans le désart son Excellence, Je Suggère Que Nos Autorités Peuvent Installer Les Industries De Recyclage De Ce Produits Non-bio Dégradable En fin de Reduire un peu ce Risque. Merci .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *