Santé : Fin de la table ronde sur la tuberculose à Kinshasa

L’atelier régional sur la tuberculose tenu à Kinshasa a permis aux différents des pays membres du réseau CARN-TB de formuler des recommandations en vue d’intensifier la lutte contre la tuberculose en Afrique centrale.  Tenir régulièrement les réunions, mettre en place des groupes pour continuer le travail commencé, intégrer la société civile et les communautés locales dans les réunions stratégiques pour lutter efficacement contre ce fléau, telles ont été les recommandations faites lors de l’atelier organisé par le programme national de lutte contre la tuberculose en collaboration avec OMS/TDR.

Pour ce faire, il a été demandé aux chargés de suivi et évaluation de Programme National de Lutte contre la Tuberculose de chaque pays d’initier un outil national en terme de base de données et priorités de recherches.

« Pour bien faire de recherches nous devons d’abord mieux connaître le système de surveillance de la tuberculose. Tous les pays présents à ces assises ont tenu à ce que tous leurs chargés de suivi et évaluation du programme connaissent l’outil que nous appelons DHISD, qui est national et qui peut fournir de données de bonne qualité et connaître leurs problèmes et trouver des réponses à ces problèmes », a souligné Henriette WEMBA NYAMBA présidente du Pont Santé Afrique.

Les acteurs de la lutte anti tuberculose ont convenu de doubler des efforts en vue de mettre en application les différentes recommandations formulées lors de cet atelier régional. « Nous sommes entièrement satisfaits du résultat à savoir, un plan de travail pour les réseau CARN-TB pour la prochaine année, mais aussi les activités claires qui ont été définies notamment une formation sur la recherche pour le pays de la région ». A affirmé Michel Kasua, Directeur du Programme National de Lutte contre la Tuberculose de RDC.

Lire aussi  Nairobi : La RDC meilleur élève dans la restauration de terres

L’urgence d’orienter les recherches vers la réduction du taux de mortalité due à la tuberculose en Afrique subsaharienne, en essayant de réduire sensiblement le pourcentage de patients qui ne termine pas leur traitement s’impose avec acuité.

Toutefois, La problématique du coût de la prise en charge des patients fera l’objet des prochaines rencontres d’ici la fin de l’année, indique le communiqué final de ces assises.  « Nous l’OMS on s’engage pour supporter les pays suivant les plan d’action qui a été fait, pour qu’il puisse avant la fin de 2019 avoir un système qui soit beaucoup plus fiable et robuste », a rassuré Docteur Corine Merle, experte à l’OMS/ TDR.

Notons par ailleurs que la cérémonie de clôture a été ponctuée par la remise des certificats de mérite, pour encourager les chefs de Programme de Lutte contre la Tuberculose ainsi que leurs collaborateurs, tous membre du Réseau, à s’investir davantage dans la recherche des voies et moyen pour éradiquer ce fléau dans le sous région.

Fanny MENGA

Be Sociable, Share!

Une réflexion au sujet de « Santé : Fin de la table ronde sur la tuberculose à Kinshasa »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *