Conservation : 10 Okapis et 8 bonobos congolais dans le Zoo de Taiyuan en Chine

Quelques espèces animales de la République démocratique du Congo pourront traverser légalement les frontières pour la Chine.  Il s’agit de 6 espèces de Gorille (Gorille beringei bergingei), 8 espèces de Bonobos, 8 espèces de Chimpanzés, 4 espèces de lamantins, et 10 espèces d’okapis. Ces espèces dont certaines sont endémiques à  la RDC pourront finir leur course dans le Zoo de Taiyuan et celui d’Anji Zhongnan en Chine.

Un Okapi dans le Zoo de Berlin en Allemagne.

Répondant à la demande formulée au mois de mai dernier par  Liuminheng, directeur exécutif deTianjin Junheng International Trade Corporation,  au sujet de l’importation de ces espèces, le Ministre de l’Environnement et Développement durable, Amy Ambatobe Nyongolo a annoncé l’arrivée en Chine, d’une équipe d’experts congolais avec pour mission de s’assurer de l’accueil et surtout de la meilleure conservation  de ces différentes espèces dans ces Zoos.

A en croire une source proche du ministère de l’Environnement, en cas d’une quelconque reproduction ex situ de ces espèces, les deux Zoos chinois  s’engagent à remettre certaines espèces issues de  cette multiplication.

Il sied de signaler que cette transaction s’inscrit dans le cadre des échanges entre les Zoos  chinois et l’Institut congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN).

Alfred NTUMBA

Be Sociable, Share!
Lire aussi  Conservation : la situation politique serait l'une des causes du retard de décaissement du 11ème FED en RDC

7 réflexions au sujet de « Conservation : 10 Okapis et 8 bonobos congolais dans le Zoo de Taiyuan en Chine »

  1. Si ces informations s’avèrent vraies, il serait important que dans l’avenir, des tels accords soient entérinés par le parlement de la République, surtout
    lorsqu’il s’agit des espèces rares comme les bonobos, Okapi,…

  2. Bonjour nous fière des nos animaux , nous avons l’intérêt de protéger nos animaux sur toute l’étendu du pays la RDC .

    Nous sollicitons l’aide international si non , nous risqueront de perdre d’autres espèces .

    Nous pouvons aussi écrire ou sollicité une pétition au ministre du tutelle pour la conservation des nos espèces

  3. Bonjour sommes fière des nos animaux sur toute l’étendu du pays , bien que nos animaux son envie par les autres.

    A travers cette pétition , nous pouvons intercalés toutes manigances relatives à nos richesses

  4. Le pays est en train de se vider de toutes ses especes phares a cause des individus qui ne cherchent qu’a faire de l’argent. Ces animaux ont besoin de vivre dans leurs milieux naturels pour prosperer harmonieusement.

  5. Il est important de sauver et prendre soins , dans les meilleures conditions possibles .Tout comme nous , les animaux ont besoin de protections , d’amour et d’accueil dans les meilleures conditions . La terre était à eux et nous sommes arrivés beaucoup plus tard . Nous n’avons pas le monopole sur cette planète , meme si nous nous considérons ces animaux comme nos inférieurs , hélas , nous sommes tellement avides et destructeurs et sans pitié .

  6. Bonjour cher rédacteur,
    Merci pour le souci de diffuser cette information.
    Le document original a des fautes de forme grave que vous ne devriez pas le répéter comme telles. Il s’agis :
    « 6 espèces de Gorille (Gorille beringei bergingei), 8 espèces de Bonobos, 8 espèces de Chimpanzés, 4 espèces de lamantins, et 10 espèces d’okapi….. »
    Il y a une différence entre ESPECE et INDIVIDU. Au Congo nous n’avons que 2 espèces de gorilles (Gorilla beringei beringei= gorille de montagne, Gorilla beringei graueri=gorille des plaines), une espèces d’OKAPI (Okapia johnstoni), 2 espèces de Chimpanzés (Pan troglodytes= Chimpanzé commun, Pan paniscus=le Bonobo ou Chimpanzé nain), une espèce de Lamantins (Trichechus). Je pense que ceux qui ont écrit et signés cette lettre devraient voir avec les gens du domaine (Biologie).
    Je pense qu’ils devraient parler de X individu que d’espèce.
    Pour ce qui est du font de document, rien à commenter car on reconnaît un arbre par ces fruits.

    1. Bonjour, Nous n’avons fait que reprendre le texte in extenson, tel qu’il a été écrit dans la correspondance officielle. Tout en reconnaissant la faute de l’expéditeur, nous avons décidé de reprendre ça comme tel pour des raisons d’authenticité. Si vous avez besoin de la lettre en question nous pouvons vous l’envoyer.

      Merci

      Environews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *