BUKAVU : les défis de la filière café évoqués à la 4eme édition de « Saveur du Kivu »

La Province du Sud-Kivu a produit plus de 5 mille tonnes de café  dont  80% d’exportation est illégale. La déclaration a été faite par le gouverneur de la province, Claude Nyamugabo, à la quatrième édition de Saveur du Kivu, un événement centré au tout du café de la province.

« Actuellement, 700 tonnes de café sont passées par la voie légale, au détriment 4000 tonnes de café qui sont passées par fraude, de la Province du Sud-Kivu vers les pays voisins », s’est indigné  Claude Nyamugabo.

Pour les producteurs, il est bien normal que le café du Kivu ne profite pas en premier lieu aux citoyens congolais car ils sont obligés de le revendre aux  pays qui leur accordent des crédits, ce qui favorise la fraude massive dans ce secteur.

« Le manque des infrastructures de traitement de café dans les milieux ruraux, l’insuffisance des usines de déparchage bien équipées, la fiscalité et la para fiscalité alourdissent  la commercialisation du café », a indiqué Joséphine Matabaro, membre du Conseil de surveillance de la Coopérative des Producteurs du Café de Kabamba (CPCK).

A cette difficulté s’ajoutent également l’insécurité grandissante qui occasionne des pertes de fonds, de vol de café lors des évacuations, le manque d’institutions financières en milieu rural et l’impraticabilité des routes de dessertes agricoles.

La 4ème édition de Saveur du Kivu s’est appesantie sur la promotion et l’éducation du café de spécialité congolaise afin de souligner sa valeur commerciale, promouvoir sa valeur sociale dans les communautés agricoles et les industriels.

AU cours de cette édition, un concours de dégustation du café, des ateliers de la chaîne d’approvisionnement, une foire exposition-vente avec des produits cafetiers, un forum de producteurs, ont été organisés dans le but de promouvoir le café du Kivu, l’un de meilleurs du monde.

Lire aussi  Agriculture : Kinshasa accueille le forum expo café et cacao 2018

Janvier Barahiga

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *