Climat : l’antarctique fond à un rythme fulgurant et renforce la hausse de niveau des océans

L’antarctique a perdu 300 milliards de tonnes de glace depuis 1992, des chiffres suffisants pour faire monter le niveau global des océans de presque 8 millimètres, et cette tendance s’est de façon spectaculaire au cours des cinq dernières années, c’est ce qui ressort  d’une étude parue dans le magazine Nature.

En cinq ans, les calottes glaciaires de l’antarctique fondent à un rythme presque trois fois plus élevé qu’avant. Une menace pour des centaines de millions des personnes.

Avant 2012, le continent blanc situé au pôle Sud perdait environ 76 milliards de tonnes de glace  annuellement, ont calculé les 84 scientifiques qui ont participé à cette étude.

Depuis cette date, ce chiffre a bondi à 219 milliards de tonnes par an. Autrement dit, depuis cinq ans, les glaces fondent à un rythme presque trois fois plus élevé qu’avant.

Cette découverte devrait dissiper les doutes sur le fait que l’antarctique fond rapidement et représente une menace pour des centaines de millions des personnes vivant dans des zones basses côtières, soulignent les auteurs de l’étude.

« Nous considérons ces résultats comme une sonnette d’alarme supplémentaire pour agir, afin de ralentir le ralentir le réchauffement de notre planète », insiste Eric  Rignot, le scientifique français, qui étudie les glaciers et les pôles depuis 20 ans.

Si cette tendance se pérennise, l’antarctique pourrait devenir la principale cause de la hausse du niveau des océans, devant la dilatation thermique, et la fonte de la banquise au Groenland et des glaciers à travers le monde.

Rappelons que l’avenir de l’antarctique est lié à celui du reste de la planète et de la société humaine. Des mesures doivent être prises maintenant pour ralentir le rythme des changements irréversibles.

Lire aussi  Pollution : Coca cola s'engage à recycler ses amballages

 

Thierry-paul KALONJI  et Nature

 

 

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *