Santé : 11% des singes guéris d’Ebola en RDC

Le directeur général de l’institut national des recherches biomédicales, Dr Muyembe a annoncé à l’ouverture du IXe congrès international sur les pathologies Infectieuses et parasitaires, qui se tient à Lubumbashi, la réussite de la phase expérimentale du traitement de « l’anticorps 114 » après un résultat positif constaté auprès des espèces animales infectées. Environ 11% des singes touchés par la maladie à virus Ebola ont été guéris, après avoir suivi ce traitement.

« Nous connaissons de mieux en mieux l’agent pathogène et nous avons développé un traitement. Jusqu’à présent, c’est encore [en phase expérimentale]. On l’appelle l’anticorps 114, quand nous l’injectons aux singes qui sont infectés et qui soufrent de la maladie d’Ebola, 11 % guérissent », a fait Dr Muyembe, « ce qui laisse à croire que ces recherches sont prometteuses« .

Le directeur général de l’INRB a ajouté lors de ce congrès, que l’étape suivante de ces recherches sera l’injection de l’anticorps 114 chez l’homme pour suivre sa réaction auprès des personnes infectées.

« Maintenant, c’est le passage pour prendre cet anticorps et l’utiliser chez l’homme. Si ça marche chez l’homme en ce moment-là nous allons dire que nous avons la maîtrise totale de cette épidémie », a-t-il Souligné.

Pour les chercheurs, ce congrès est un atout pour apporter les remèdes et solutions à la crise d’Ebola, qui reste encore une crise plurielle et multiforme. Au-delà d’Ebola, les congressistes vont aussi réfléchir sur d’autres maladies infectieuses notamment le paludisme, le VIH Sida, ainsi que la souche de la maladie du sommeil.

Avec Radio Okapi

Lire aussi  RDC : une nouvelle vague d’épidémie d’Ebola à Beni
Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *