Conservation : Transfert des Okapis et Bonobos en Chine, le Ministère de l’Environnement fixe l’opinion

Contrairement à l’information qui a fait le tour du monde via les réseaux sociaux au sujet de la présumée vente  de certaines espèces animales endémiques de la RDC, notamment les Okapis, les Bonobos à deux Zoos chinois, le Ministère de l’Environnement et Développement durable a tenu à fixer l’opinion sur cette supputation amplifiée par une mauvaise interprétation de la correspondance adressée par le Ministre à l’ICCN.

« Aucune action allant dans ce sens n’a jamais été envisagée », renseigne le communiqué du Ministère. « En effet, toute demande d’échange d’espèces régie par [a convention CITES, doit faire l’objet d’une analyse minutieuse par I’Organe technique habilité à statuer sur [a question, à savoir l’’Institut Congolais pour Conservation de [a Nature(ICCN) ».

Selon ce communiqué, la correspondance de Amy Ambatobe s’inscrit exactement dans cette  optique. C’est ainsi que le Ministre de l’Environnement et Développement Durable a transmis à I’ICCN la demande du Directeur Exécutif de Tianjin Junheng lnternationaI Trade Corporation pour avis technique.

La correspondance adressée à l’ICCN était une instruction à cet organe technique de procéder à l’examen du dossier soumis par le requérant pour sa conformité à la Convention CITES et aux lois de la République.

« La correspondance du Ministre de l’Environnement et Développement Durable ne peut en aucun cas être considérée, ni interprétée comme un permis d’exportation, moins encore une vente de ces espèces à des tiers », précise ce communiqué signé par le Directeur de Cabinet du Ministre.

Alfred NTUMBA

Be Sociable, Share!
Lire aussi  Conservation : Un garde de parc tué par un hippopotame dans les Virunga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *