Conservation : 15 Kg de viande de Bonobo saisis et 2 trafiquants arrêtés à Kinshasa

L’opération coup de poing a eu lieu à Kinshasa, à, l’issue de laquelle, 7 morceaux de viande de Bonobo, soit 15 Kilogrammes ont été saisis et deux trafiquants arrêtés par la police congolaise. Les trafiquants arrêtés détenaient également une vingtaine de kilos de viande d’éléphant.

« Il s’agit donc d’un réseau des personnes qui ne vendent spécialement que les espèces protégées », renseigne une communication émise à ce sujet.

Les trafiquants ont été auditionnés et le dossier devra être transmis au Parquet de Grande Instance de Kinshasa-Gombe. Ils risquent une peine allant d’un an à dix ans et d’une amende de cinq millions à vingt millions de francs congolais ou de l’une de ces peines seulement, à cause de la détention d’une espèce intégralement protégée, conformément à la loi portant conservation de la nature.

Cette opération a été rendu possible grâce à la collaboration entre la Police Nationale Congolaise, l’ICCN et les autorités judiciaires, avec l’appui financier de

L’USAID et WWF dans le cadre du Projet ALCRIF.

Nelphie MIE

 

Be Sociable, Share!
Lire aussi  Conservation : 10 Okapis et 8 bonobos congolais dans le Zoo de Taiyuan en Chine

2 réflexions sur « Conservation : 15 Kg de viande de Bonobo saisis et 2 trafiquants arrêtés à Kinshasa »

  1. Nous sommes réjouit de cette opération car elle rend notre travail terrain crédible face à l’ignorance des lois par les communautés locales et non application des mêmes lois par les autorités locales des zones que nous travaillons. Cette opération motive donc nos actions terrain. La condamnation de ces trafiquants rendra en plus nos avertissements aux colos plus crédibles et ce, pour toujours. Grand merci à l’ICCN et à la PNC ainsi qu’à USAID et WWF.

  2. Nous souhaitons que cette opération puisse continuer afin que les ennemis de la stabilité environnementale purgent des peines qui leur faut.

    De l’ONG GACEBB basée à Basankusu/Province de l’équateur en RDC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *