Biodiversité : La RDC procédera à l’exploitation du pétrole dans les Virunga et la Salonga.

La décision est souveraine. La République démocratique du Congo a rendu officiel son projet d’exploiter du pétrole dans les deux parcs naturels de Virunga au nord-est du pays, qui est considéré comme le plus vieux d’Afrique, et de la Salonga au centre. Le gouvernement a défendu son droit d’autoriser le forage partout dans le pays, déclarant dans un communiqué qu’il est soucieux de protéger les animaux et les plantes dans les deux parcs.

Selon le compte rendu d’un conseil des ministres qui date du 8 juin, diffusé ce vendredi par la presse.ca, le gouvernement congolais a eu l’idée de faire le déclassement par décret d’une zone à intérêt pétrolier. Cette zone concerne 172075 hectares dans le Virunga soit 21,5% de la surface totale du parc classé au patrimoine mondial par l’UNESCO. Ce compte rendu ne donne cependant aucun chiffre concernant le parc Salonga.

Le compte rendu renseigne également que le ministre des hydrocarbures a demandé l’autorisation de constituer avec son collègue de l’environnement et du développement durable, une commission interministérielle pour préparer les deux décrets selon lesquels, le conseil des ministres a accordé les deux autorisations après examen. 

Lire aussi  Biodiversité : L’UE, le Canada, les USA et la Suisse s’opposent à la désaffectation partielle des Virunga et Salonga

La presse.ca signale également qu’une note du ministre que l’AFP avait pu consulter montre que le Virunga, le plus ancien parc naturel d’Afrique, a une réserve pétrolières estimées à 6758 milliards de barils avec les recettes budgétaires additionnelles de sept milliards de dollars.

Rappelons que les parcs des Virunga a suspendu ses activités jusqu’à la fin de l’année après la mort d’une ranger et l’enlèvement de trois personnes dont deux touristes britanniques le 11 mai dernier.

Nelphie MIE

Be Sociable, Share!

2 réflexions au sujet de « Biodiversité : La RDC procédera à l’exploitation du pétrole dans les Virunga et la Salonga. »

  1. C’est dommage vraiment cette décision surtout que les conséquences et/ou les dégâts de cette exploitatation sont et seront très très catastrophiques sur les écosystèmes et sur la vie sanitaire de la population riveraines du PNVi et de la Salonga. Rien n’est à cacher, chers ministres du gouvernement congolais, nous connaissons votre façon et/ou capacités de faire et nous savons biens que nous populations, sommes victimes de vos décisions prises au bureau et non sur le terrain. Quand vous étes incapables de gérer les déchets urbains, comment parviendrez-vous de lutter contre la pollution de nos aires protégées??????

  2. Tout à fait exact ! Aucun respect pour l’environnement, les animaux et la population environnante. Les dirigeants en RDC ne pensent qu’à se remplir les poches ! Vivement un changement politique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *