Biodiversité : l’ONG Synergie verte s’oppose à l’exploitation du pétrole dans les Virunga et la Salonga

L’ONG Synergie verte, a au cours d’un point de presse tenu à Kinshasa, fustigé la décision du gouvernement congolais sur la désaffectation partielle des parcs des Virunga et de la Salonga en vue d’une éventuelle exploitation pétrolière. Pour cette organisation membre de la Société civile, le gouvernement fera mieux d’abandonner cette décision nocive pour la biodiversité dans ces deux parcs emblématiques de la RDC.

« Le pétrole est une énergie polluante. Il accélère non seulement les changements climatiques dangereux pour la biodiversité, mais il occasionne également un préjudice considérable aux populations animales, aux communautés locales, et à l’environnement », a déclaré le coordonnateur de cette organisation, Patrick Bakwa. « La décision gouvernementale sur l’exploitation du pétrole dans les deux parcs n’est pas vraiment réfléchie d’autant plus que toutes les études préalables n’ont pas été faites à cet effet ».

La Synergie verte alerte l’opinion tant nationale qu’internationale sur les conséquences fâcheuses qui pourraient  surgir dans ces sites du Patrimoine universel de l’Humanité, en cas d’une exploitation pétrolière. « Nous disons qu’il faut faire beaucoup d’attention avec cette décision qui risque de porter atteinte à notre biodiversité », a déclaré Monsieur Bakwa.

Lire aussi  Biodiversité : La RDC procédera à l'exploitation du pétrole dans les Virunga et la Salonga.

A en croire ces acteurs de la société civile, « les problématiques de la pollution de l’eau, de l’air et même de l’environnement qui sont à la base de la détérioration des écosystèmes risquent d’être véritablement relancées à cause de cette exploitation pétrolière telle qu’envisagée par le gouvernement ».

A coup sûr, cette exploitation aura plus d’effets néfastes que de bénéfices, estiment les experts. « Si aujourd’hui nous entreprenons une activité d’exploitation pétrolière et qu’on a pas résolu en amont, le problèmes sécuritaires, il y aura des risques majeurs dans ces zones. Il sera peut-être préférable de résoudre premièrement ces problèmes, afin de  permettre l’essor et le développement d’un tourisme durable qui peut générer des recettes pour le pays plutôt que de se lancer directement vert une exploitation pétrolière sans préalablement en avoir mené des études», a souligné Antony Kikufi, spécialiste en Botanique systématique et l’écologie végétale.

Pour la Synergie verte, la biodiversité déjà dans ces sites est déjà fragilisée par la criminalité faunique exacerbée par le braconnage de grands mammifères comme les éléphants, le rhinocéros, les hippopotames, mais aussi d’autres espèces comme le  perroquet gris.

Saisissant l’occasion, l’ONG Synergie verte a lancé la campagne « la biodiversité est en danger, réveillez-vous ! », en vue de sensibiliser la population congolaise sur le danger qui guette la méga biodiversité congolaise.

Lire aussi  Conservation : Les Virunga et la Salonga au cœur des discussions à Bahreïn

Nelphie MIE

Be Sociable, Share!

Une réflexion au sujet de « Biodiversité : l’ONG Synergie verte s’oppose à l’exploitation du pétrole dans les Virunga et la Salonga »

  1. Nous devons nous mettre debout pour dire non à cette aventure de mauvaise augure jusqu’ à ce qu’ il y aura un gouvernement responsable et crédible.
    D’ ailleurs ,nous devons garder d’autres richesses pour les générations futures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *