Conservation : des fermiers contraints de libérer le corridor du Kahuzi-Biega

Après plusieurs tractations entre les autorités du Parc national de Kahuzi-Biega et les fermiers en vue qu’ils libèrent pacifiquement le corridor de ce site du patrimoine mondial, l’heure est au forcing. Cette décision de déguerpissement forcé intervient après plusieurs tentatives de négociations entamées depuis 2012, entre le PNKB et ces fermiers. Malgré leur engagement à quitter pacifiquement le corridor, les fermiers  n’ont toujours pas honoré leur parole, informe la direction du PNKB.

Des vaches saisies dans le corridor du Parc national de Kahuzi-biega, remises à l’Auditorat supérieur militaire de Bukavu. (Crédit photo, Hubert Mulongoy-PNKB).

« Nous devons respecter le patrimoine mondial. Nous devons tous nous engager à protéger cette biodiversité qui fait la fierté de nitre province, et que nous pouvons léguer aux générations future », a précisé le Directeur chef de site du PNKB, Dedieu Byaombe.

En attendant, les fermiers qui ne veulent pas libérer volontairement le corridor pourront l’être avec l’appui de la police congolaise et de l’armée, car informe notre source, le dossier est en cours de traitement à l’Auditorat supérieur militaire de Bukavu.

Plusieurs vaches appartenant aux fermiers ont été saisies le vendredi dernier dans le Parc, et remises à l’Auditorat supérieur militaire de Bukavu. Selon des sources proches du PNKB, ces vaches ont été saisies à Mulumumunene lors des patrouilles de routine menées par les écogardes.

Plusieurs autres vaches ont été restituées à leurs propriétaires après s’être engagés à retirer celles qui se trouvent dans les moyennes et hautes altitudes du Parc. « Nous avons voulu les [Ndlr, vaches] remettre officiellement au niveau de la justice pour qu’enfin, nous ne puissions pas  nous mettre en délit », a déclaré le chargé de communication du PNKB, Hubert Mulongoy.

Lire aussi  Environnement : Bralima, "16.961 tonnes de verre brisé recyclées et 5% des émissions de CO2 réduites en 2017"

Alfred NTUMBA

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *