Forêts : Megabois dénonce la vente de ses concessions par le Ministère de l’Environnement

La société d’exploitation forestière Megabois dénonce la vente de son site d’exploitation par le ministère de l’environnement, à des chinois qui ont aussitôt débarqué avec des matériels en vue d’exploiter en toute illégalité cette partie, qu’elle occupe en toute légalité depuis 1992. C’est dans une correspondance adressée à plusieurs instances du pays dont la présidence de la République, aux ONG nationales et internationales ainsi qu’aux partenaires techniques de la RDC, que cette société a fait savoir cette décision qui viole le moratoire sur l’attribution des concessions forestières.

Dans cette lettre dont une copie est parvenue à la rédaction de Environews RDC , la société MEGABOIS explique que ces activités ont été momentanément suspendues à la suite des difficultés financières principalement dûes au non-paiement par l’Etat congolais d’importantes créances en sa faveur.

La société s’est vue attribuée la réhabilitation de l’axe routier Ingende-Bolamba dans le cadre des cinq chantiers. Elle a  en outre réalisé tous ces travaux en recourant aux emprunts. Selon les autorités de Mégabois, pendant que l’entreprise s’apprêtait à finaliser les dispositions légales conformément au processus de gestion durable des ressources forestières prévu par l’arrêté 034/2016, MEGABOIS n’a pas pu réaliser son plan d’aménagement à cause de l’intrusion dans son site des ressortissants chinois qui ont réussi à produire un permis de coupe octroyé en toute illégalité à la société Maniema 2.

Pour les responsables de cette société, il aurait fallu qu’elles soient déchues de leur droit, en respectant les procédures légales prévues par le Code forestier avant que leurs concessions ne soient attribuées à un autre titulaire. Après s’être rendue compte qu’il était absolument interdit de délivrer un permis de coupe concernant une concession d’autrui, les signataires du permis susmentionné se sont empressés de signer le 6 juin 2018, un contrat non conforme avec un concessionnaire, alors que les dispositions du décret 005/16 interdisent l’octroi de concessions forestières en application du moratoire en vigueur.

Lire aussi  Santé : Début de vaccination contre Ebola à Mbandaka

MEGABOIS appelle à cet effet les autorités compétentes à se saisir de cette situation qui met en péril le respect des lois établies, du droit ainsi que de l’autorité de l’Etat. Elle ne demande rien d’autre que d’être rétablie dans ses droits afin d’achever le plan d’aménagement de sa concession dans laquelle elle a beaucoup investi, et dont qu’elle compte relancer l’exploitation incessamment.

Thierry-Paul KALONJI

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *