Kenya : Le Forum mondial des paysages se tiendra à Nairobi

« Trouver des solutions pour relever le défi de la restauration des paysages en Afrique où près de 50 millions d’hectares de terres se dégradent chaque année », est un défi lancé par plus de 800 acteurs multisectoriels de toute l’Afrique et du monde entier pour le forum mondial des paysages prévu pour les 29 et 30 Août à Nairobi au Kenya.

Parc national de la Garamba en République démocratique du Congo 

« Le paysage Africain doit être restauré pour répondre aux besoins en ressources naturelles du continent. Une population en expansion rapide sera un jour rencontrée, mais il n’y a pas de solution miracle », a averti le directeur général du centre pour la recherche forestière internationale, Robert Nasi.

Les communautés locales ont restauré plus de 5 millions d’hectares des paysages dégradés à travers le continent, tandis que plus de 20 nations se sont engagées à restaurer 100 millions d’hectares de forêts d’ici 2030 grâce à l’initiative de restauration des paysages forestiers Africains (AFR100).

Selon World Ressources Instute (WRI), au total, les deux tiers de la masse continentale sont dégradés. « Les protections de la croissance de la population en Afrique sont un aspect clé du défi », a déclaré le directeur exécutif de l’Onu environnement, Erik Solheim. « Une autre est que de nombreuses parties du monde se tournent vers l’Afrique pour la production alimentaire. Le principal défi est donc de savoir comment créer des emplois, augmenter la production alimentaire et protéger l’environnement. La réponse est bien sûr la bonne planification de l’utilisation des terres », a t il ajouté.

Bien que l’Afrique perd chaque année environ 2.8 millions d’hectares de forêt, une superficie à peu près équivalente à celle de l’Arabie Saoudite, le continent présente un immense potentiel pour la restauration des paysages.

Lire aussi  Santé : Le diabète passe pour un problème de santé publique en RDC

Les délégués représentant les gouvernements, les organisations internationales et locales, le secteur financier et privé, les jeunes s’appuieront sur ces initiatives pour ouvrir la voie à la restauration des forêts et des paysages.

L’événement mettra en lumière de nombreuses initiatives actuelles de restauration du paysage et aidera à préparer le terrain pour beaucoup d’autres démontrant ainsi comment les pays s’appuient sur la volonté politique à travers des actions pour lutter contre la dégradation des terres.

Sous forme de forum de discussion ou de webinaire en ligne, les événements parallèles, des expositions et des lancements des rapports scientifiques passionnants célébreront le travail de restauration de l’Afrique et inspireront des actions dans tous les secteurs.

En plus de Nasi et Solheim, d’autres orateurs clés seront au rendez vous comme : Wanjira Mathai, présidente du Mouvement de la ceinture verte, Hindou Ibrahim, explorateur du National Geographic et le défenseur et du savoir des droits autochtones, des représentants des ministères de l’Environnement et des forêts d’Afrique, du Fonds Mondial pour la Nature (WWF), de la Raifort alliance et bien d’autres.

ALBERT MUANDA

 

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *