Climat : La Coordination nationale du Fonds Vert pour le Climat pré-valide son programme pays

La Coordination nationale du Fonds Vert pour le Climat a procédé à une série des consultations des acteurs intervenant dans la lutte contre les changements climatiques. Cette action s’inscrit dans le cadre de la composante 2 de son programme de préparation. Au cours de cette séance de travail qui a duré 3 jours, à Kinshasa, les différents acteurs de la société civile, des ONGs, et du secteur privé amendé le projet du programme pays du Fonds Vert Climat de la République Démocratique du Congo en vue de procéder à sa pré-validation technique.

La route nationale n°1 en état de destruction avancée au niveau de kilomètre 5, entre la cité de Muanda et Banana, embouchure du Fleuve Congo (Photo, Serge Ntumba).

« Très souvent, l’on reproche aux structures qui sensibilisent sur les questions relatives aux changements climatiques de ne pas associer les communautés qui sont, soit directement à la base de ce dérèglement climatique, soit directement touchées par les conséquences de ce phénomène. C’est ainsi que la Coordination nationale du Fonds vert a voulu mettre tout le monde dans le bateau, en ce qui concerne la pré-validation de ce programme pays du Fonds Vert pour le Climat », a expliqué Bonaventure LELE, consultant national au Fonds vert.  

Les participants à cet atelier ont unanimement reconnu le côté participatif qui a caractérisé cette rencontre. Toutes les étapes de pré-validation de ce programme ont été validées de commun accord, jusqu’à l’étape final où les interventions, les suggestions et les recommandations ont été émises et prises en compte, en vue de constituer un document consensuel qui devra être soumis au plus haut niveau pour sa validation.

Les participants à cet atelier devront à leur tour sensibiliser leurs bases, en les aidant à monter des projets éligibles au FVC, et susceptibles de promouvoir l’amélioration du secteur agricole pour qu’il soit résilient face aux changements climatiques.

Lire aussi  Biodiversité : Les océans, une ressource à protéger pour la survie de l'homme

Il sied de relever que, cette pré-validation du programme de la Coordination nationale du Fonds Vert pour le Climat, est le résultat d’une démarche inclusive, car, expliquent les experts de cette institutions, « avoir un programme pays, c’est avoir le type des projets qui répondent aux priorités de développement, qui sont aussi les priorités de la RDC en matière de lutte contre les changements climatiques », a fait savoir le consultant international, El hadji Mbaye Diagne.

Thierry-Paul KALONJI et Charly LUTEZA

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *