Environnement : Amy Ambatobe officialise le groupe genre et environnement au sein de son ministère

L’arrêté Ministériel portant création, organisation et fonctionnement du Groupe Genre et Environnement au sein du Ministère de l’Environnement, Conservation de la Nature et du Développement Durable a été signé par Amy Ambatobe en début de ce mois d’août 2018.

Une photo illustrative prise lors d’un atelier organisé à Kinshasa par le WWF.

Cet arrêté représente un instrument de plus parmi tant d’autres en vue de l’intégration effective de la dimension genre dans les programmes de l’environnement et forêts. Le Fonds mondial pour la Nature (WWF) qui a joué un rôle prépondérant dans l’aboutissement de cet arrêté, avec un appui financier de l’USAID à travers son programme CAFEC, s’en félicite.

«Ceci est le résultat des efforts concertés de toutes les parties prenantes, respectueuses des valeurs humaines dans le secteur de la conservation de la nature. La lutte ne devrait pas se terminer en aussi bon chemin. Ainsi, je nous encourage à plus de détermination et de travail dans cette lutte afin de construire un monde où les hommes et les femmes sont égaux, dans notre noble domaine de conservation de la nature et ses ressources », a indiqué Marguerite Nzuzi, Chargé du Genre au sein du WWF-RDC.

Initié depuis octobre 2015, ce groupe sert de cadre de suivi permanent de toutes les recommandations issues des ateliers nationaux genre, et constitue surtout une force dans les plaidoyers en vue de la prise en compte effective des préoccupations genre dans les politiques publiques en matière de la gouvernance forestière en RDC.

L’importance de sa reconnaissance officielle était une des recommandations majeures du premier et grand atelier national genre organisé par le WWF, RRI et les partenaires, sous le patronage du Ministère de l’Environnement et Développement Durable en 2016.

Lire aussi  Climat : 110 morts en 48 heures à cause de la sécheresse en Somalie

L’officialisation du Groupe Genre et Environnement du MEDD ( Ministère de l’Environnement et du Développement Durable ) est le résultat des efforts de plaidoyer des experts de la société civile de la conservation (REFEDD, REFAD, REPALEF, et CFLEDD) et des partenaires de la conservation du consortium CARPE III dont WWF, WRI, AWF et WCS, appuyé par le point focal genre de ce ministère et le point focal du Ministère du Genre.

Ce cadre de réflexion a pour rôle de veiller sur les avancées de la mise en œuvre de la parité dans les interventions des ministères impliqués par la question du genre, tant au niveau national que local; évaluer l’état  d’avancement   de   la   mise   en   application de l’intégration genre dans les politiques publiques sectorielles, appuyer à la consolidation des avancées enregistrées dans ce domaine. En outre, ce groupe accompagnera l’autorité nationale du Ministère l’EDD dans la définition des orientations et des directives en ce qui concerne la prise en compte de la dimension genre dans les différents programmes en vue de la bonne gouvernance forestière en RDC.

Alfred NTUMBA

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *