Forêt : Gestion et exploitation des forêts communautaires expliquées aux autorités politico-administratives de l’Equateur

L’ONG GASHE (Groupe d’Action pour Sauver l’Homme et son Environnement), a procédé au lancement de son atelier de renforcement des capacités des agents de l’administration provinciale et des Entités Territoriales Décentralisées (ETD) de la province de l’Equateur, sur la gestion et l’exploitation des concessions forestières des communautés locales, ce lundi à Mbandaka.

Pendant 5 jours, près de trente personnes venues de l’administration publique provinciale et des ETD seront dotées des connaissances suffisantes sur le processus de création, mise en œuvre et de gestion des forêts des communautés locales conformément aux prescrits de l’Arrêté 025/CAB/MIN/ECN-DD/CJ/00/RBM/2016 du 09/02/2016 portant dispositions spécifiques relatives à la gestion et à l’exploitation de la concession forestière des Communautés locales.

Pour le coordonnateur de GASHE, Julien Mathe, cet atelier de développement des capacités trouve son fondement dans plusieurs activités menées par le projet Forêt Communautaire en RDC depuis l’année passée. « Etant donné que certaines communautés ont déjà reçues leurs arrêtés et d’autres attendent les leurs, il est logique et important de développer les capacités des acteurs étatiques au niveau de la Province et au niveau local sur la gestion et l’exploitation des CFCL, ce qui reste un grand défis à relever pour que la foresterie communautaire puisse réellement contribuer à la gestion durable des forêts et à l’amélioration des conditions de vie des populations qui vont gérer leurs forets », a-t-il indiqué.

A en croire les organisateurs, après la formation, un accent particulier sera mis sur l’appui à apporter pour le renforcement les capacités des autorités locales du territoire de Lukolela, plus particulièrement celles des secteurs de Mpama et Lusankani, où GASHE accompagne des communautés dans le cadre dudit projet.

Lire aussi  Conservation : En Afrique centrale, la faune paie un lourd tribut de l’instabilité politique (TRAFFIC)

Notons par ailleurs que le projet Forêt Communautaire en République démocratique du Congo a pour objectif général l’amélioration des moyens de subsistance des communautés dépendantes des forêts, tout en réduisant la déforestation. Ce projet est executé avec l’appui financier du Département Britannique pour la Coopération Internationale (DFID) en collaboration avec un consortium composé de la RFUK, Well Grounded, CAGDFT, le réseau CREF et l’Association Paysanne pour la Réhabilitation et la Protection des Pygmées (PREPPYG).

Alfred NTUMBA

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *