Angola : Cinq Vietnamiens détenus à Luanda en possession d’ivoire

Le Service d’enquête criminelle angolais (SIC) a annoncé jeudi dernier, l’arrestation de cinq ressortissants vietnamiens pour le commerce de l’ivoire, dont quatre prévoyaient d’embarquer pour le Vietnam avec 27 morceaux de cornes de rhinocéros.

A la suite des arrestations, la SIC a présenté le jeudi dernier,  plus de deux tonnes de divers produits, dont 535 kg d’ivoire brut et 263 kg de pièces d’ivoire travaillé, 895 kg d’écailles du pangolin et dix kilogrammes de plantes médicinales, protégés par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES).

Prenant la parole à la presse, le directeur du bureau des relations avec les investisseurs et SIC Press, Thomas Augustin, a déclaré que les quantités saisies sont estimées à environ quatre millions de dollars (environ 3,5 millions).

Selon Thomas Augustine, la destination de ces produits était le Vietnam, sans même savoir s’il s’agissait de la destination finale. « Sur les quatre arrêtés, deux s’appretaient pour prendre leur envol pour le Vietnam en possession de quatre sacs contenant 20 kg de cornes de rhinocéros », qui étaient cachés dans les emballages de jouets, diverses lampes et fruits, protégés par des lames en acier, selon la vérification faite à la radiographie par les services aéroportuaires.

Le fonctionnaire a ajouté qu’une enquête était déjà en cours, mais les données préliminaires indiquent que le produit provient du sud du pays, plus concrètement de la province de Cuando Cubango. « Jusqu’à présent, nous avons des indications selon lesquelles ils ne travaillent pas seuls, mais nous n’avons pas encore suffisamment clarifié ce détail, quant à savoir qui sont les personnes qu’ils ont ici au niveau national « , a-t-il déclaré. Tomas Agostinho a précisé que les détenus seraient renvoyés au ministère public pour la légalisation de leurs détentions.

Lire aussi  Climat : WWF reconnait des progrès réalisés lors des discussions à la COP23

Selon le directeur du Bureau de la communication et de la presse institutionnelles de SIC, avant les quatre arrestations de mercredi, un autre citoyen vietnamien a également été arrêté le 12 mai dans les mêmes circonstances mais toujours en dehors de l’aéroport. « Il avait également l’intention de prendre son vol  avec 20 kilogrammes de cornes de rhinocéros. C’était le 12 août. C’était après l’arrestation de cet individu que nous étions alors à la poursuite de ces quatre éléments. L’un d’eux est le mentor et les autres, essentiellement les transporteurs », a-t-il expliqué.

Le sort à donner à la propriété saisie, selon Thomas Augustine, sera au tribunal.

Les produits ont été saisis dans une résidence située dans la région de São Paulo, dans un espace loué depuis plus d’un an, dans lequel deux ateliers ont été installés pour travailler l’ivoire. « Et ils n’ont pas que cette résidence. Pour se déguiser, ils en ont d’autres, mais c’est en cela que les ateliers et les matériaux sont conditionnés », a-t-il déclaré.

Le temps de séjour en Angola des citoyens vietnamiens n’a pas été revélé et il a seulement été confirmé qu’ils sont légaux dans le pays, « couverts par des visas de travail, et es entités par lesquelles ils ont obtenu ces visas sont correctement identifiés.  Nous ne pouvons pas en avoir besoin maintenant, car nous ne savons pas s’ils travailleraient ou non pour ces entités. Ce sont des détails qui seront dûment clarifiés au cours du processus « , a-t-il déclaré.

Tomas Agostinho a déclaré que plusieurs cas de cette nature ont déjà été signalés tout au long de l’année.

Lire aussi  Angola : les entrepreneurs chinois invités au respect des régulations et normes environnementales

Avec onservador.pt

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *