Environnement : Une assignation contre Amy Ambatobe déposée à la Cour constitutionnelle

Fallait-il s’y attendre ? La réponse ne peut venir que de ceux qui ont initié cette assignation. Il s’agit donc d’Infosforets en Danger_RDCONGO, une Ong de Droit congolais. En chœur, la réponse est OUI ! Au regard de la gestion calamiteuse du secteur de l’environnement par l’actuelle ministre de l’Environnement, et Développement durable le docteur Amy Ambatobe Nyongolo, rétorque cette organisation membre de la société civile environnementale.

Docteur Amy Ambatobe Nyongolo, ministre congolais de l’Environnement et Développement durable.

 Selon des sources concordantes, l’assignation contre le ministre de l’Environnement a été déposée ce jeudi 30 août à la Cour constitutionnelle, à la primature ainsi qu’à la Ceni, pour solliciter l’invalidation d’Amy Ambatobe sur la liste des candidats députés.

« Cette fois, nous refusons que les actes que l’actuel Ministre a posés soient annulés par son successeur comme il en est d’habitude, mais que celui-ci soit tenu responsable des actes commis. Cette  situation doit servir de référence afin de lui barré la route aux élections législatives, d’autant plus que ce dernier ne jure que sur ça », peut-on lire dans une communication dont Environews s’est procurée une copie.

Infosforets en Danger_RDCONGO reproche au ministre Ambatobe, les multiples violations intentionnelles du moratoire sur les forêts congolaises, au profit de ses intérêts privés. L’Ong s’inquiète tout de même du silence observé à toutes ses requêtes par les autorités compétentes.

« Fort malheureusement, nous sommes rendu compte du silence du Ministre qui se justifie selon nous par l’appui morale et institutionnel de certaines autorités qui sont entre autres ses frères haut placés dont on tait les noms, mais que nous allons citer au moment opportun », indique cette communication.

Lire aussi  Forêt : Amy Ambatobe fait une mauvaise lecture du code forestier, conséquence, mauvaise application

Cette Ong qui jusque-là ne comptait que sur la bonne foi et la responsabilité du ministre, s’est finalement décidée de passer à la vitesse supérieure. « Ce comportement étant devenu d’actualité et pouvant être assimilé à un jeu de ping pong auquel les différents Ministres se renvoient les petites balles dans le seul objectif de se faire plein les poches. C’est ainsi que nous dénonçons cette fois cette procédée qui vise  à piller nos ressources forestières par des individus qui n’ont aucun sens de responsabilité et aucune vision de gestion de la chose publique », précise cette communication.

Pour certains acteurs de société civile environnementale, Amy Ambatobe est le pire des ministres que le Ministère de l’Environnement ait connu. « Comme pour se faire l’argent, Ambatombe le chirurgien des forêts et ses conseillers ne tiennent qu’à la levée du moratoire, et sur l’attribution de nouvelles concessions forestières ».

La société civile environnementale ne jure plus que sur la démission du ministre de l’Environnement et développement durable. « Il faudra que Monsieur Ambatobe quitte le Ministère de l’Environnement pour éviter d’entrainer l’administration forestière surtout en province et nos forêts dans une catastrophe. Nous appelons au bons sens du gouvernement, ainsi que d’autres ministères sectoriels d’arrêter cette furie », insistent ces acteurs.

Rappelons que cette assignation déposée à ces institutions contient également des éléments de preuve des actes posés par Amy Ambatobe pour servir de soubassement de leur requête. Parmi ces éléments, se trouve également des documents top secret sur la dilapidation et la vente  des ressources fauniques notamment les Okapi et des familles entières des Chimpanzés à destination de certains pays voisins de la RDC.

Lire aussi  Tchad : Erdogan rassure des financements dans les secteurs de l'agriculture, l'élevage, l'enérgie et l'environnement

Alfred NTUMBA

Be Sociable, Share!

Une réflexion au sujet de « Environnement : Une assignation contre Amy Ambatobe déposée à la Cour constitutionnelle »

  1. Triste de lire cette information… Inquiet je suis de constater avec amertume des actes de pillage de nos ressources naturelles qui, pour certaines ne sont pas renouvelables. Réveillons-nous car notre biodiversité est en danger. Nous sommes sensés prélever les ressources les ressources naturelles envue d’une utilisation rationnelle, tout en pensant aux générations futures. Mais pas les massacrer comme nous le vivons actuellement. De ce fait, je soutiens totalement l’ONG qui vient de prendre l’action pour destituer ce ministre. En passant, je salue l’acte patriotique de notre ministre provincial du nord ubangi, son excellence Jean louis Koyagialo qui, par son dévouement a mis à jour un réseau des trafiquants des écailles de pangolin géant. Lui connaissant personnellement depuis le Département de l’environnement de l’université de Kinshasa, où il a connu un brillant parcours, il est et il reste l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Tel père, tel fils dit-on, l’héritage de ce gêne pour l’amour du pays lui a été bien légué. Vu son passé, ses actes, ses attributions et son savoir faire, il est la personne la mieux indiquée à la direction nationale de ce ministère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *