Climat : PANA-AFE installe des pluviomètres dans 100 villages

Le projet de renforcement de la résilience et de la capacité d’adaptation des femmes et des enfants au changement climatique en RDC,  PANA-AFE, a procédé à la sensibilisation des communautés sur l’interprétation et l’utilisation des données agro météorologiques. Pour ce faire, le PANA AFE a installé des pluviomètres dans 100 villages couvert par ce projet, dans 4 zones d’intervention, à savoir, le Haut Katanga, le Kongo Centrale, la Lomami et le Kwilu.

« Nous sommes en train de sensibiliser les communautés pour qu’elles sachent interpréter ces données pluviométrique car c’est déjà le retour de la saison de pluie, elles doivent savoir à quoi sert ces données et comment les utiliser », a indiqué Ida Mangala, chargée de Communication du projet.

Dans un pays où la culture dépend totalement de la pluie, il est donc important que les agriculteurs disposent des données pluviométriques, qu’ils sachent les interpréter et adapter à leur contexte. « Nous sensibilisons les communautés pour les aider à minimiser de pertes agricoles. Avec les données pluviométriques, les agriculteurs doivent savoir qu’il faut au minimum autant de millimètres d’eau dans le sol pour semer, car il y’a assez d’humidité… », a-t-elle précisé.

Pour assurer le relais des informations pluviométriques provenant de différents villages où sont installés les pluviomètres, PANA-AFE travaille avec des observateurs des villages. Travaillant bénévolement, ces observateurs prélèvent les données pluviométriques, et les transmettent directement par téléphone à l’INERA et la METELSAT.

« Nous avons un système de diffusion des informations agro météorologique qui existait. Ces informations partaient de l’INERA vers le METELSAT qui à son tour, les renvoyait vers agriculteurs. Nous avons voulu renforcer ce système en dotant les observateurs des téléphones pour faciliter la communications », a-t-elle informé.

Lire aussi  Climat : le CCNUCC recherche des partenaires pour la COP23

Pour renforcer davantage ce système d’information, nous avons également instauré les alertes par SMS.  « Nous avons un chef d’antenne dans chaque village, ils sont en train de collecter les numéros de téléphone des agriculteurs. Une fois cette collecte terminée, nous allons commencer à diffuser les SMS directement sur les numéros personnels des agriculteurs dans les tous les villages couverts par le projet », a déclaré Madame Mangala.

Notons par ailleurs que le PANA-AFE travaille avec les radios communautaires pour sensibiliser les communautés et diffuser les informations agro météorologiques. Ainsi, les communautés ont été organisées en club d’écoute. Et chaque club d’écoute a été doté d’un poste radio rechargeable fonctionnant grâce aux rayons solaires.

Alfred NTUMBA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *