Forêt : Mise en place du Conseil consultatif provincial des forêts de Mai-Ndombe

Le ministre de l’Environnement de la province de Mai-Ndombe Boniface Ntwa a procédé à la mise en place du Conseil consultatif provincial des forêts de cette province, ce mardi 18 septembre, à Inongo, chef-lieu de ladite province issue du démembrement de l’ancienne Bandundu. Cet organe technique a pour objectif d’aider le gouvernement provincial dans la prise de décision sur des questions de gestion des forêts.

Photo de famille prise lors de la cérémonie de mise en place du Conseil Consultatif provincial des forêts de Mai-Ndombe, (crédit photo, Bibish Nguwa).

« Le regard est tourné vers vous [Ndlr, membres du Conseil consultatif provincial], pour pouvoir multiplier des recherches dans le domaine de forêt. Lorsqu’il sera demandé au gouverneur de prendre un arrêté, son premier regard sera sur cet organe. Mon souhait est de voir cet organe grandir et avoir des experts », a-t-il déclaré.

Composé des délégués de la société civile, du secteur privé, des communautés locales et des peuples autochtones, cette structure multi acteurs devra donner des avis sur tout projet de classement ou de déclassement des forêts, mais aussi sur toute question forestière qui lui sera soumise par le gouverneur.

Dans ses prérogatives, le Conseil consultatif aura la latitude de saisir le gouverneur de province sur toute question qu’il juge importante dans le domaine forestier, notamment celle lié au fonds rétrocédés au type de redevance forestière.  Il constitue ainsi, un contrepoids face à toute sorte de velléités de gestion forestière dans la province.

«Le WWF insiste sur l’implication de toutes les parties prenantes à soutenir le gouverneur de la Province par des avis constructifs  visant à promouvoir la gouvernance forestière pour le bien-être des communautés locales et des peuples autochtones d’une part, et d’autre part, pour mobiliser les  moyens devant permettre au Gouvernement provincial de faire face au défi du développement de la nouvelle province de Mai-Ndombe », a exhorté le coordonnateur du Programme Gouvernance forestière de WWF-RDC, Jean-Marie Bolika.

Lire aussi  Eau : les africains ne demandent rien d’autre que de « l’eau salubre »

En sa qualité de partenaire du gouvernement congolais, WWF-RDC s’engage à soutenir le Conseil consultatif provincial des forêts nouvellement mis en place, à travers son Programme Gouvernance forestière, qui vise à soutenir les organisations de la société civile environnementale pour qu’elles deviennent des observateurs indépendants non mandatés en vue de rendre le secteur forestier de la RDC transparent et formel.

Notons par ailleurs que la mise en place de ce Conseil consultatif provincial tire son origine du Code forestier qui oblique au ministère en charge de forêt d’impliquer l’ensemble des acteurs publics et privés concernés, à tous les échelons territoriaux. Bien  avant la mise en place de ce Conseil consultatif, un atelier de renforcement de capacités des membres a été organisé. Les participants à cet atelier ont profité de cette occasion pour valider le Règlement d’ordre intérieur de cet organe.

Alfred NTUMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *