Conservation : 850 mille dollars d’International Narcotics and Law Enforcement alloués à AWF pour lutter contre le trafic de faune en RDC

Huit cent cinquante mille dollars  américains est le montant alloué au projet de renforcement des capacités institutionnelles pour lutter contre le trafic d’espèces sauvages en RDC. Ce projet financé par International Narcotics and Law Enforcement (INL), a été lancé ce jeudi 18 octobre, à Kinshasa.

Un troupeau d’éléphants dans le parc d’Upemba en RDC.

Le projet vise à renforcer les capacités des organes de justice pénale, notamment l’ICCN et la magistrature, ainsi que les autres organes de contrôle comme la DGDA, et autres dans la lutte contre la criminalité faunique. Ces institutions devront être dotés de matériels nécessaires devant aider dans la réalisation des investigations de qualité pour des poursuites efficaces.

« Nous allons essayer d’être pragmatiques dans ce projet. Nous allons appuyer l’ICCN ainsi que tous ceux qui agissent dans ce secteur de l’application de la loi, afin que les criminels soient arrêtés et poursuivis », a indiqué le Directeur pays d’AWF, Cléo Mashini.

A en croire le directeur pays d’African Wildlife Foundation, qui a lancé le projet, ce financement vient renforcer les efforts consentis sur terrain depuis plusieurs années par les partenaires de mise en œuvre qui travaillent avec son institution.  Cléo Mashini, a tout de même loué le travail abattu par Juristrale et  Maicha group, qui s’emploient dans la lutte contre le trafic des espèces sauvages en RDC.

Au cours de ce projet, un accent particulier sera mis sur l’amélioration du cadre légal, et l’application de la loi dans toute sa rigueur. « Nous avons l’espoir qu’après les 20 mois de ce projet, les communautés autour de nos réserves comprendront  la teneur des mesures et l’application des lois portant protection de la nature pour  qu’ils ne se  livrent plus au trafic illicite des espèces sauvages », a déclaré Dodo Moke, responsable des Programmes d’Afrique centrale et de l’Afrique de l’Ouest, d’AWF.

Lire aussi  Environnement : Le ministre Amy Ambatobe doit démissionner immédiatement

Toutefois, un travail de fond sera mené sur terrain afin de sensibiliser les communautés sur l’existence de la loi portant conservation de la nature, et les infractions auxquelles les contrevenants pourraient s’exposer.

Notons par ailleurs que International Narcotics and Law Enforcement Affairs est un organisme dépendant du département d’État des États-Unis, chargé de la prévention et de la gestion à l’international de la politique anti-stupéfiants menée par le gouvernement fédéral des États-Unis.

Albert  MUANDA

Be Sociable, Share!

Une réflexion au sujet de « Conservation : 850 mille dollars d’International Narcotics and Law Enforcement alloués à AWF pour lutter contre le trafic de faune en RDC »

  1. Très bon projet, nous souhaiterions aussi que ce projet vienne au Gabon afin de nous appuyez dans ce même épineux problème de criminalité faunique car notre Loi a besoin d’être renforcer afin que les peines soient revues à la hausse. ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *