Alimentation : la lutte contre la faim et la malnutrition au cœur d’un sommet parlementaire à Madrid

Les Priorités pour parvenir à l’objectif Faim Zéro, le défi d’une nutrition saine pour tous et une Action efficace pour atteindre le deuxième Objectif de Développement durable; tels sont les matières inscrites dans l’agenda du sommet parlementaire qui s’étendra du 29 au 30 octobre à Madrid, organisé conjointement par  les Cortes Générales espagnolesl’Agence espagnole de la coopération internationale pour le développement (AECID), l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Front parlementaire de lutte contre la faim en Amérique latine et dans les Caraïbes.

 La malnutrition Caractérisée par la coexistence de l’insécurité alimentaire, de la dénutrition du surpoids et de l’obésité est de plus en plus répandue chez les enfants dans pratiquement toutes les régions et chez les adultes du monde entier. En 2017, 38 millions d’enfants de moins de cinq ans présentaient une surcharge pondérale.

« Nous devons renforcer l’efficacité de l’action des représentants politiques en lien avec notre engagement d’éradiquer la faim et la malnutrition. Nous sommes conscients du fait que le dialogue et la coopération internationale sont essentiels dans cette lutte et nous sommes fermement déterminés à œuvrer au cours de cette réunion qui marque une réelle avancée », a  déclaré Pio Garcia-Escudero, président du sénat espagnol.

D’après les analyses de ce sommet, en vingt ans, le nombre de personnes souffrant de la faim a diminué de manière significative, une tendance qui s’est inversée en 2016, en raison du changement climatique, de l’augmentation du nombre de conflits et du ralentissement de la croissance économique.

A en croire les parties prenantes à ce sommet, la situation est encore pire en Amérique du  Nord, en Europe et en Océanie, où 28% des adultes sont obèses, contre 7% en Asie et 11% en Afrique.

Lire aussi  Agriculture : La FAO et l’AUDA-NEPAD pour une mise en œuvre parfaite de la déclaration, de Malabo

Selon les estimations de FAO, il y avait dans le monde 821 millions de personnes sous-alimentées en 2017, contre 815 millions en  2016. En Afrique, en Asie et en Amérique Latine, les indicateurs de la faim ont stagné  au point que de nombreuses personnes souffrant de la faim sont concentrées dans des territoires marginalisés ou vulnérables.

Compte tenu de ce scénario, le Programme 2030 des Nations unies appelle les pays à redoubler d’efforts pour atteindre le deuxième Objectif de Développement durable (ODD2), d’éliminer la faim, d’assurer la sécurité alimentaire, d’améliorer la nutrition et de promouvoir l’agriculture durable ; afin de bâtir un monde dans lequel personne ne sera laissée pour compte.

Fanny menga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *