Indonésie : lancement d’un centre international dédié aux tourbières tropicales

Des représentants des gouvernements de la République démocratique du Congo (RDC), de la République du Congo et de la République d’Indonésie se sont réunis à Jakarta mardi 30 octobre 2018 et ont convenu de coopérer à la création du Centre international des tourbières tropicales (ITPC). Un secrétariat intérimaire sera hébergé par l’Indonésie et assisté par le Centre de recherche forestière internationale (CIFOR).

Environ 400 personnes ont assisté à la cérémonie de lancement, présents étaient notamment la Ministre du Tourisme et de l’Environnement de la République du Congo, Mme Arlette Soudan-Nonault, et le Directeur général des Forêts de la RDC  et représentant personnel du Ministre de l’Environnement et du Développement durable, M. Jose Ilanga Lofonga, ainsi que des représentants d’organisations internationales, d’universités et de centres de recherche, du secteur privé, de la société civile, de bailleurs et de praticiens.

La Ministre indonésienne de l’Environnement et des Forêts, Siti Nurbaya, a déclaré que son pays était prêt à partager ses expériences dans la gestion de ses 15 millions d’hectares de tourbières. « L’expérience de l’Indonésie remonte au début du siècle dernier, lorsque les tribus de Kalimantan géraient les tourbières de manière durable à des fins de subsistance », a-t-elle déclaré.

À partir des années 1970, lorsque l’Indonésie a commencé à utiliser commercialement les tourbières pour le bois d’œuvre, l’agriculture et les plantations, l’écosystème a commencé à se dégrader de manière significative. « L’ère actuelle peut être qualifiée d’ère corrective », a déclaré S. Nurbaya, ajoutant que l’Indonésie est désormais convaincue que le monde a reconnu le succès du pays en matière de gestion des tourbières.

Lire aussi  Forêt : Un nouveau Centre international dédié aux tourbières tropicales

L’ITPC servira de plateforme pour connecter les différentes parties prenantes, en coordonnant et en soutenant les relations internationales collaboratives en matière de stratégies et de pratiques de gestion des tourbières tropicales dans le contexte d’une coopération Sud-Sud. Le centre mènera et diffusera également des travaux  scientifiques et deviendra un centre d’excellence en matière de recherche sur les tourbières tropicales afin de soutenir l’élaboration de politiques et de fournir un renforcement des capacités et des services techniques.

Dans le projet de plan pour l’ITPC à l’horizon 2025, le centre a pour objectif « de régir la connaissance des tourbières afin de garantir la durabilité des écosystèmes et le bien-être humain au profit de bénéfices nationaux et internationaux ». Au cours de la première année, le centre prévoit de consulter toutes les parties prenantes afin de recenser les défis et les opportunités, les contributions et les engagements, ainsi que la création du secrétariat à Bogor en Indonésie. En 2019, le centre entreprendra également des recherches sur de grands aspects de la gestion des tourbières et établira des parcelles de démonstration en Indonésie, en RDC, en République du Congo et au Pérou.

Les tourbières tropicales contiennent environ 30 à 40 % du stock mondial de carbone dans une zone couvrant environ 3 % de la surface terrestre, les préserver est donc crucial dans les efforts pour lutter contre les effets néfastes du changement climatique.

La Rédaction

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *